Hexis – split avec This Gift Is A Curse

Pas de commentaires      1 185
Style: blackened sludge bigoûtAnnee de sortie: 2015Label: Protagonist/KingOfTheMonster/Monotonstudio/Farsot/GrainsOfSand/Shove

Je ne sais pas s’il pouvait y avoir un split plus évident que celui-ci. D’un côté les danois Hexis dont le blackened hardcore ne quitte quasiment jamais le premier plan depuis la création du groupe (rien que l’an dernier on compte un album (Abalam), une réédition (XI) ainsi qu’un split avec Primitive Man), de l’autre This Gift Is A Curse (avec qui c’est tout l’inverse), groupe suédois dont on était sans nouvelle depuis leur sensationnel premier album I, Guilt Bearer.

Si la rencontre entre ces deux cadors du malaise musical nordique fait saliver sur le papier, en réalité c’est quand même la déception qui prime. Oui, il n’y a qu’UN SEUL titre pour chacun des deux groupes. Et ces titres sont énormes, ce qui rend la frustration encore plus forte, celle-ci est comparable à celle d’un strip-tease bien langoureux s’arrêtant net juste au moment où ça devenait intéressant.

Un mot sur ces titres quand même: Hexis fait du Hexis pendant 6 minutes 30 avec ce Odium, ça dissone dans un magma de sludge/doom/post-truc, de black metal et de hardcore (très) sombre, le tempo est plutôt élevé (en première partie de morceau) et l’ambiance aussi poisseuse que chaotique. Un très bon titre qui aura quand même du mal à concurrencer This Gift Is A Curse et son Hamnskiftaren, impressionnant brûlot qui nous rappelle tout le bien de ces suédois: violence chaotique héritée, entre autres, de Will Haven et Gaza meets ambiance mortifère venant du black metal le plus primaire. Une tornade aussi intense que brève.

La Suède met quand même un peu le Danemark à l’amende pour le coup, même si Hexis ne démérite pas. Un split beaucoup trop court à prendre surtout comme une mise en bouche avant le nouvel album de This Gift Is A Curse, prévu cette année sur Season Of Mist.

  1. Odium
  2. Hamnskiftaren

Bandcamp
Facebook Hexis
Facebook This Gift Is A Curse

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *