Boar – Veneficae

Pas de commentaires      981
Style: stoner/doomAnnee de sortie: 2015Label: Lost Pilgrims RecordsProducteur: Ilpo Heikkinen

Jeune label qui monte, Lost Pilgrims Records s’impose petit à petit comme l’un des principaux pourvoyeurs hexagonaux de lourdeur sonore de qualité. Après l’excellent split entre Rorcal et Process Of Guilt puis le fabuleux Corrado Zeller de Mudbath, le label montpelliérain s’oriente plus au nord avec ce Veneficae, nouvel album du quartet finlandais Boar.

Comme le nom du groupe l’atteste, Boar possède tous les attributs du sanglier, que ce soit son goût prononcé pour se prélasser dans la boue la plus gluante, la démarche lourde et pataude mais ne rechignant pas à quelques charges sauvages où l’animal peut faire admirer sa pointe de vitesse (Old Grey ayant un tempo plutôt « rapide » pour le style).

Boar marie donc sludge avec stoner , doom et autres matières psychédéliques et pachydermiques si bien que le groupe semble passer d’un style à l’autre au fil des morceaux sans pour autant se perdre en chemin. Si l’introductif Old Grey installe un climat malsain avec ses soubresauts noise et ses vocaux arrachés, on passe à du sludge/doom plus traditionnel sans transition avec Witch Woman, aux riffs groovy et entêtants rappelant le meilleur d’Electric Wizard.

On évolue à nouveau avec Sand, titre démarrant par d’énormes riffs surmontés d’une basse on ne peut plus massive accompagnés d’une voix hurlée noyée dans la réverb. Puis ce titre se calme vers une ambiance davantage 70’s légèrement psychédélique. On va de surprise en surprise et Boar retombe toujours sur ses pattes tant la maitrise est là ! Le morceau titre en est d’ailleurs une autre grâce à la présence d’un chant rocailleux sur une rythmique bien épique. Enfin, même s’ils mettent en avant un côté davantage mélodique grâce à de puissants riffs bien sentis, les deux derniers titres conservent ces envies de variétés sans que cela ne choque: ainsi Trees sonne plus calme grâce à son chant clair tandis que Wolf Lord étale sa rugosité pendant neuf minutes infernales.

Qu’il est agréable de trouver un groupe de stoner/doom ne se contentant pas de répéter le même style de compos ad nauseam ! Sans pour autant faire offense aux différentes divisions du doom dont il s’inspire, Boar a su n’en retenir que le meilleur afin de délivrer un album aux variations risquées mais finalement évidentes. Une excellente découverte de plus à mettre à l’actif de Lost Pilgrims !

  1. Old Grey
  2. Witch Woman
  3. Sand
  4. Veneficae
  5. Trees
  6. Wolf Lord

Bandcamp
Facebook

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *