Xibalba – Tierra Y Libertad

Pas de commentaires      1 027
Style: hardcore/death metalAnnee de sortie: 2015Label: Southern Lord

Les rois du beatdown californien le plus latino qui soit sont de retour, nous abreuvant depuis leurs débuts de riffs tellement plombés que leurs signes de saturnisme sont préoccupants. Pourtant Tierra Y Libertad nous montre un Xibalba qui continue sa descente vers un death metal plus primaire entamée sur Hasta La Muerte en délaissant donc un peu plus le beatdown bas du front.

Le nouvel album des guerilleros de L.A. se distingue d’emblée de leur passé grâce à ce son: une tartine de death opaque et écrasant faisant penser à un Bolt Thrower version Old El Paso. Le rouleau-compresseur est lancé dès Enemigo, massif titre d’ouverture introduit par un hurlement du genre inhumain. Ce qui suit rampe dans sa crasse et impose un bon quintal d’acier autour de variations de vitesse et d’un break assassin.

La suite est du même tonneau: des rythmiques bien grasses, tantôt plus thrashisantes (Invierno et son solo), tantôt carrément doom (la conclusion El Vacio et ses treize minutes de pesanteur qui termineront de creuser jusqu’au plus profond des entrailles de la Terre, mouhahaha), bref de la joie en barre plutôt éloignée de leur hardcore jouant sur la redondance de leurs débuts.

Tierra Y Libertad marque un certain renouveau pour Xibalba. De quoi faire un peu grincer les dents de leurs fans des débuts mais aussi de quoi agripper irrésistiblement les amateurs de death aussi groovy que lugubre (à ce propos, la cover de Dan Seagrave colle parfaitement bien à l’ambiance de violence crado-lourdingue qui se dégage de l’album). Plus que jamais « We Are The Guerrilla! »

  1. Enemigo
  2. Guerrilla
  3. Invierno
  4. Pausa
  5. En Paz Descanse
  6. Tierra Y Libertad
  7. Si Dios Quiere
  8. El Vacio

Bandcamp
Facebook

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *