Antagonist A.D. – Haunt Me As I Roam

Pas de commentaires      931
Style: hardcore/metalcoreAnnee de sortie: 2015Label: UNFDProducteur: Will Putney

Je ne sais pas combien de groupe de hardcore il y a en Nouvelle-Zélande mais s’ils sont tous du même acabit qu’Antagonist A.D., il va falloir surveiller les sorties de ce pays de très près ! Non pas qu’Antagonist A.D. en joue une version incroyablement révolutionnaire, mais le groupe originaire d’Auckland a su avec Haunt Me As I Roam, son sixième album mine de rien, en rendre une copie qui tient vraiment la route.

Piochant autant dans les débuts du metalcore (la version moderne avec son riffing pas loin du melodeath scandinave) que dans le hardcore plus émotionnel (les cris perçants et très expressifs du chanteur Sam Crocker), cela nous donne une version du style qui a la bonne idée de sonner mélodique tout en évitant le putassier (même s’il y a un peu de chant clair).

En résultent onze titres (en fait dix et une intro) qui axent tout sur l’efficacité (mélodique) et une tension permanente. Épaulé par une ribambelle de guests, Crocker n’a jamais paru aussi impressionnant dans son exutoire, ses compagnons d’un titre assurent quant à eux leurs parties: Ahren Stringer (The Amity Affiction) sur le morceau-titre, JJ Peters (Deez Nuts) sur Dogs Blood, Andrew Neufeld (Comeback Kid) sur Wanderlust et enfin Sam Carter (Architects) sur You’re Killing It (Downer). Des participations pour autant de nuances bienvenues afin d’éviter les redondances (ce genre de riffing pouvant fatiguer sur la longueur).

Bref, un album de metalcore agréable qui tranche vraiment avec les productions du genre actuelles. Plus authentique, moins tape-à-l’œil, ce nouvel album célébrant les dix ans d’Antagonist A.D. est bourré de qualités, à commencer par sa cover signée Jacob Bannon (Converge), et donne encore un peu de crédit à un style pourtant en perdition.

  1. Cold (Intro)
  2. Coffin Keeper
  3. Haunt Me As I Roam
  4. Hard Feelings
  5. Wanderlust
  6. Dogs Blood
  7. Old Love
  8. You’re Killing It (Downer)
  9. Ugly Days
  10. Mother, Father
  11. For Anyone Who Hurts

Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *