Faith No More – Sol Invictus

5 Commentaires      1 584
Style: Faith No MoreAnnee de sortie: 2015Label: Reclamation! / Ipecac / PIASProducteur: Billy Gould

Qui eut cru que Faith No More reviendrait finalement avec un nouvel album 18 ans après le très bon Album of the Year ? La reformation de la bande à Billy Gould en 2009 qu’on croyait éphémère (qui a dit pour l’argent ?) et limitée à quelques concerts semble pourtant finalement s’inscrire dans la durée puisque 6 ans après le groupe sort un nouvel album, ce Sol Invictus, inespéré. Les reformations ne sont pas toujours une bonne idée et les exemples de retours ratés sont légion, qu’allait-il en être concernant un des groupes les plus importants des années 90 ?

Aussi heureux soit-on de retrouver Mike Patton dans un registre « normal » (toutes proportions gardées, FNM n’ayant jamais été un groupe normal et Patton jamais un frontman ni un chanteur normal) il faut reconnaître que ce Sol Invictus ne convainc qu’à moitié. D’abord l’album est très court (moins de 40 minutes), le plus court jamais sorti par le groupe. Ce ne serait pas très grave si tout y était particulièrement inspiré. Or le songwriting n’est jamais selon moi au niveau des illustres morceaux composés par le groupe par le passé. Il y a des bon moments et même de très bon moments (« Separation Anxiety » et sa guitare qui semble échappée d’un morceau de Killing Joke, « Sunny Side Up » aussi), et on reconnaît assez vite la patte du groupe dès les premières notes de piano du morceau titre qui ouvre l’album. Patton est toujours aussi versatile et brillant, le temps ne semble avoir aucune prise sur ses aptitudes vocales hors du commun.

Mais là où les précédents albums de FNM étaient bourrés de tubes directs qui figureraient facilement sur un best-of du groupe, Sol Invictus bien qu’il soit toujours varié, paraît plus homogène, à prendre davantage comme un tout, fluide et plutôt réussi, mais sur lequel on peine quand même à identifier les grands moments et les tubes potentiels. Certes il y a aussi toujours eu des morceaux moins indispensables sur les albums de FNM (à ce titre le conclusif « From the Dead » s’inscrit certainement dans cette lignée) mais tout de même : où sont donc les successeurs de « Mouth to Mouth », « Midlife Crisis », « Evidence », « Ricochet », ou autres « Stripsearch », « Last Cup of Sorrow », « Digging the Grave », « Cuckoo for Caca » et j’en passe ?

Outre cette homogénéité, ce nouvel album se distingue directement de son prédécesseur et de la plupart des albums du groupe, en ce qu’on n’y trouve quasiment aucune trace de synthés (une petite trace tout de même sur « Matador ») dont les sonorités étaient une marque de fabrique du groupe jusque-là. Le groupe a cette fois préféré utiliser des sonorités de piano (qu’on retrouve sur de nombreux morceaux et qui sert de base à plusieurs morceaux dont le fameux « Matador ») et d’instruments « rock » typiques. On trouve aussi de l’harmonica sur l’étrange « Rise of the Fall ».

En définitive, on espérait mieux on ne va pas se le cacher, et ce Sol Invictus apparaît selon moi indubitablement comme l’album le plus faible de FNM. Ça n’en fait évidemment pas un mauvais album en soi loin s’en faut, mais (et l’avenir le confirmera ou pas) il risque d’apparaître sur la durée comme un album assez anecdotique face aux chefs d’oeuvre déjà sortis par le groupe par le passé.

Tracklist :
1. Sol Invictus 2:37
2. Superhero 5:16
3. Sunny Side Up 2:59
4. Separation Anxiety 3:44
5. Cone Of Shame 4:40
6. Rise Of The Fall 4:09
7. Black Friday 3:19
8. Motherfucker 3:30
9. Matador 6:08
10. From The Dead 3:06

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 841 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. Kane says:

    Tu t’es attaqué à une chronique difficile. Quand je la lis, j’ai l’impression de retrouver les sensations que j’avais quand j’ai eu entre les mains « Album of the year » pour la première fois. Il se trouve qu’aujourd’hui, « AOTY » fait partie de mes albums préférés de FNM.

    « Sol Invictus » semble prendre le même chemin. Une fois la « déception » passée, il se révèle bien plus intéressant à chaque écoute. Et en fait, il prend petit à petit une bonne place dans mes écoutes quotidiennes.

    A voir la place qu’il aura dans quelques années dans la discographie du groupe.

  2. dun23 says:

    On semble oublier de nos jours qu’aucun album de Faith No More de l’ère Patton (excepté peut être the real thing) n’a provoqué lors de sa sortie de véritable raz de marée de superlatifs en tous genres, a plus forte raison sur Album of the year. Tout ça parce qu’un Faith No More, ça se savoure sur la longueur. Parce que la première gorgée est toujours décevante mais que ça intrigue suffisamment pour qu’on goute une deuxième puis une troisième fois et puis…
    Un peu comme le Lagavullin, la première fois, tu trouves ça limite dégueulasse et puis après, tu te rends compte à quel point le JB, c’est de la pisse d’âne, et que le Coca dedans, c’est vraiment pour lui donner un gout passable.
    Bref, j’en suis à une bonne dizaine d’écoutes désormais et je dois dire que oui, l’album est homogène, bien plus que ne l’était ses prédécesseurs, mais voila, Cone Of Shame, Superhero, Matador et même Motherfucker (dans sa simplicité toute apparente, combien gueuleront Get the motherfucker on the phone à Clisson?) sont juste énormes et si les premiers et derniers morceaux ne m’ont pas encore tout à fait titillé, je vais leur en laisser le temps. On verra bien l’arrière gout.

  3. Martial says:

    Album certainement pas assez écouté par le chroniqueur. Des classiques à la hauteur de ceux cités dans la chro (depuis quand « Mouth To Mouth est-il un classique de FNM d’ailleurs ?), j’en vois au moins six ici : Cone of Shame, Superhero, Separation Anxiety, Matador, Sunny Side Up et Motherfucker. Pas mal sur dix morceaux. Bref, super retour, même si trop court.

    • krakoukass krakoukass says:

      Désolé si je te donne l’impression de ne pas l’avoir écouté mais je connais bien FNM je te rassure… Et pour moi on n’est pas au niveau des précédents. Quant à « Mouth to Mouth », c’est un classique pour moi. Ça me suffit. ;)

  4. dun23 says:

    Yep, j’aime beaucoup Mouth to Mouth aussi. Je rejoins Martial pour les titres qu’il cite, de plus en plus, Rise of the fall est bien énorme aussi. Mais finalement, j’apprécie la dernière ligne chantée du disque et son « Welcome home, my friend ». Yep, il n’est pas mineur celui là, d’album, juste trop court!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *