Retox – Beneath California

Pas de commentaires      1 076
Style: Punk NoiseAnnee de sortie: 2015Label: Epitaph

Le parpaing de noise punk de l’année le voilà, il est signé des américains de Retox. Au menu de ce Beneath California, absolument aucune, mais alors aucune évolution par rapport à YPLL, le déjà excellent précédent opus du groupe formé par les ex The Locust, Justin Pearson et Gabe Serbian.

Et l’évolution on l’emmerde, surtout quand le résultat est toujours aussi excellent, jouissif, jubilatoire ce qui, et ça tombe foutrement bien, est exactement le cas de ce nouvel album qui dépasse à peine les 20 minutes et qui vous en met globalement plein la gueule du début à la fin.

Les morceaux sont toujours directs (oscillant entre moins d’une minute pour les plus courts et à peine plus de 3 minutes pour les plus longs), concis et parfaitement calibrés pour tout péter, notamment en live où l’on imagine que ça doit juste être la guerre surtout avec un frontman de la trempe de Justin Pearson…

Allez hop, rien à ajouter, il faut absolument écouter cette galette ! On regrette par contre qu’aucune sortie cd ne soit pour le moment à l’ordre du jour…

PS : à noter la présence de Greg « Monsieur Muscles » Puciato (Dillinger Escape Plan) dans le clip de l’excellent « Let’s Not Keep in Touch » que je vous laisse découvrir…

Tracklist :
1. Die In Your Own Cathedral
2. We Know Who’s The Prick
3. The Savior, The Swear Word
4. Let’s Not Keep In Touch
5. Disappointing Grade
6. The Inevitable End
7. This Should Hurt A Little Bit
8. Death Will Change Your Life
9. Without Money, We’d All Be Rich
10. You’re Only A Crook If You Get Caught
11. Wooden Nickels
12. Strong Wrong Opinion

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 890 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *