Gribberiket – Knefall

3 Commentaires      1 784
Style: doom/black metal noisyAnnee de sortie: 2015Label: Dead Seed Productions

Gribberiket est un obscur groupe issu de l’underground norvégien formé en 2008 du côté de Bergen. Si vous êtes calé dans la scène régionale, peut-être avez-vous déjà posé les oreilles sur ce groupe et son Knefall, premier album sorti en 2013 et réédité cette année par Dead Seed Productions ? Ou bien sur Utarm, l’autre projet de sa tête pensante SFS ? Que ce soit le cas ou non, cette réédition permet de se (re)pencher sur cette intéressante formation sortant des fjords scandinaves.

Le groupe, désormais établi à Oslo, signe avec Knefall un premier album entre doom et black metal. La production est glaciale, les riffs aussi torturés qu’hypnotiques tournent dans des boucles infernales tandis que SFS, âme possédée, semble livrer un combat contre lui-même à base de cris inhumains rappelant les débuts de Bethlehem (période Dark Metal ou S.U.I.Z.I.D) voire Silencer (flagrant pendant Høst). Passant de titres fleuves aux atmosphères empreintes d’un malaise latent à base de rythmiques minimalistes aux évolutions se créant dans les dissonances noisy (Reisen Til Nattens Ende et son déchirant tremolo à mi-morceau ensuite accompagné par une voix parlée jusqu’à son terme), cet album est telle une lente et douloureuse randonnée hivernale au sein de forêts hostiles.

On retiendra aussi le surprenant Steinene pendant lequel SFS s’égosille sur fond d’instruments folk pour un rendu à la démarche proche d’un Botanist mais au feeling nordique unique (feeling que l’on retrouvera ensuite en seconde partie de De Bleke avec ces puissantes vocalises vikings collant parfaitement aux riffs rampants de Gribberiket).

Sale, lent, poisseux, dérangé mais toutefois captivant, Knefall n’est pas un album très facile d’accès. Le « dark metal » (la version de Bethlehem mêlant black metal et doom donc) distillé par Gribberiket sort des sentiers battus et immerge l’auditeur dans un trip nordique singulier. A découvrir.

  1. Knefall
  2. Høst
  3. Steinene
  4. Reisen Til Nattens Ende
  5. De Bleke

Soundcloud

beunz
Up Next

Du meme groupe

3 Commentaires

  1. Ikea says:

    J’avais plus pensé à Urfaust en écoutant cet album ! Pas mal sinon mais il manque encore quelque chose pour vraiment me plaire.

  2. EW says:

    Dans le genre effrayant et torturé ,il se défend bien le monsieur de Utarm, très efficace.

Répondre à beunz Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *