Ashes Of Nowhere – Emptiness

Pas de commentaires      825
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2015Label: autoproduction

Quand tu reçois un album avec peu d’informations, cela peut être quitte ou double. En l’occurrence voici Ashes Of Nowhere, dont quelques éléments informatifs peuvent tout de même être dénichés: ils sont italiens et le groupe est sûrement jeune s’il on en juge la date de création – cette année – de leur page facebook (en plus ils ont réussi à tronquer leur cover, les pauvres !). Ah oui, et puis ils jouent du post-black metal, étant donné que le genre est aujourd’hui devenu un gros fourre-tout, là aussi ça peut être quitte ou double. Enfin, vérifions donc cet Emptiness

Contrairement à ce qu’indique son nom, cet album est loin d’être vide ! Ashes Of Nowhere annonce jouer du post-black metal mais semble d’emblée coller davantage aux codes installés par des formations aux origines du style, Emperor -première version- en tête (mais sans la production trve). Empty World donne le ton avec son intro atmosphérique à chœurs un tantinet kitsch, puis c’est parti pour un black mélo à l’ancienne, épique à souhait. Nous gratifiant aussi de quelques surprenantes envolées vocales, ce morceau d’ouverture surprend par sa capacité à reprendre du vieux pour en faire du neuf, et ce de manière remarquable.

Et cela va être le cas sur les six autres titres d’Emptiness qui, entre ses fulgurances blastées contrastant ses breaks toujours bien sentis (Journey In The Abyss Of Emptiness), ses accès mélancoliques déchirants (Lullaby For The Dead, ses claviers et ses parties de chants féminins pour un rendu pas si éloigné des premiers Cradle Of Filth, ou encore le davantage shoegaze Buried) et sa production parfaite rendant audible chaque instrument, se révèle un album dense mais accessible et très agréable à suivre.

Les amateurs de black metal atmosphérique et mélancolique (ouverts sur d’autres styles) devraient certainement trouver leur compte avec ce premier album mixant nostalgie et modernité. A surveiller !

  1. Empty World
  2. Journey In The Abyss Of Emptiness
  3. Finest Pain
  4. Blind
  5. Grains Of Sand
  6. Lullaby For The Dead
  7. Buried

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *