Absolutist – Traverse

Pas de commentaires      750
Style: crust(post)coreAnnee de sortie: 2015Label: Distro-y/Svoboda/Chainbreaker/Broken Limbs/Pumpkin...etcProducteur: Tommy Duffin

Menant avec Drainland la nouvelle scène crustcore irlandaise, Absolutist n’avait pas donné de nouvelle depuis ses splits avec Abest et Link, tous deux sortis en 2013. Une absence des radars désormais comblée par Traverse, nouveau trois-titres sortant sur neuf (!) labels en même temps.

Comme sur Ave, énorme premier album sorti en 2012, Absolutist conserve cette puissance hargneuse et énergique qu’il condense en moins de deux minutes sur le titre d’ouverture « Sleepless Tension ». La virulence extrême est toujours l’un des crédos du groupe qui varie les plaisirs au niveau vocal entre vociférations punk et cris davantage black metal. Sans transition, on passe à « Lux » qui nous rappelle combien le groupe apprécie aussi ambiancer et tempérer son propos, l’intro est donc toute douce avant de faire monter peu à peu la tension pour mieux lâcher les chiens ensuite, bref leur côté postcore leur va toujours à ravir surtout lorsqu’ils parviennent à conserver cet aspect épique durant l’intégralité de ce morceau.

Absolutist termine cet EP par « Traverse », morceau-titre qui démarre lui aussi de manière atmosphérique mais qui ne s’attarde pas autant sur son intro, les choses s’emballent en effet beaucoup plus vite et le « poum-tchak » vient vite prendre le relai des arpèges. Là encore, le groupe rend un truc à la fois ultra violent mais baigné d’une atmosphère émotionnelle dingue grâce à l’incroyable pouvoir accrocheur de ses riffs. On en aurait bien pris quelques uns de plus mais malheureusement cet album s’arrête là, frustrant.

Mise en bouche avant un futur long-format ou EP réalisé pour montrer que le groupe existe toujours ? Ce Traverse offre ce qu’Absolutist sait faire de mieux en trois titres: de la haine certes mais prise dans des mélodies ultra efficaces, tels les dignes héritiers de Tragedy, Behind Enemy Lines et autres From Ashes Rise que les irlandais demeurent. Vite, une suite plus conséquente !

  1. Sleepless Tension
  2. Lux
  3. Traverse

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *