Cult Of Luna / The Old Wind – Råångest EP

Pas de commentaires      2 187
Style: postcoreAnnee de sortie: 2016Label: Pelagic Records

Mine de rien, ce sont deux monuments du postcore made in Sweden qui se rencontrent ici le temps de ce split intitulé Råångest. Si l’on ne présente plus Cult Of Luna, l’un des fers de lance du mouvement, The Old Wind est un peu moins exposé médiatiquement mais mérite qu’on se penche sur lui grâce à la présence de membres de Breach et de The Ocean.

Seulement trois titres sur cet EP, un seul pour Cult Of Luna qui retrouve sa noirceur d’antan en se réappropriant « Last Will And Testament » originellement interprété par Amebix. Tel un bond dans le passé, c’est un peu comme si le groupe était revenu à des premières amours, quelque part entre The Beyond et Salvation (bien que sans les atteindre). C’est-à-dire qu’on a affaire à un titre puissant mené par un chanteur des plus hargneux, mais tout de même pris dans un écrin hypnotique et épique grâce à une utilisation parci(harmo)nieuse des synthés (avec notamment un excellent pont). Bref, de quoi faire saliver en attendant leur prochain album !

On passe ensuite à The Old Wind qui n’est pas en reste côté noirceur. « Wooden Scythe » impose des riffs atmo-tortueux typiques du style tandis que Tomas Liljedahl (chanteur de feu-Breach qui était connu jusqu’à peu sous le nom de Tomas Hallbom – il a apparemment choisi de porter le nom de sa femme) est vocalement fidèle à lui-même, tout en arrachage de glotte. Même topo pour « Daughters Of Cleanse » qui, sous ses apparats somme toute classiques, donne une bonne leçon de tension à vif. Même constat que pour Cult Of Luna, ça ne vaut pas l’excellence de Breach mais ces deux titres sont assez efficaces et immersifs pour contenter l’amateur de postcore (qui retrouvera d’ailleurs tout ça dans le prochain album du groupe, qui sera disponible sous peu).

Dans le genre « objet promotionnel en attendant la suite », ce split-EP tient toutes ses promesses: faire du teasing avec deux groupes au statut « culte » (dont la rencontre sur un même split était on ne peut plus évidente) redorant le blason d’un style plus trop en vogue et donnant vraiment hâte d’en entendre plus. En espérant que la montagne n’accouchera pas d’une souris…

  1. Last Will And Testament
  2. Wooden Scythe
  3. Daughters Of Cleanse
beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *