Basement – Promise Everything

Pas de commentaires      1 002
Style: rock alternatif/punk/emoAnnee de sortie: 2016Label: Run For Cover Records

C’est avec joie que l’on a reçu la nouvelle du retour aux affaires de Basement en juin 2014. Le groupe anglais a en effet décidé de finalement sortir de son hiatus entamé au moment de la sortie de son excellent second album Colourmeinkindness (2012). Un EP (Further Sky, 2014) et un an et demi plus tard, voici que sort Promise Everything, le troisième véritable album du groupe, un condensé de puissance et de mélodies so 90’s. Qui tient ses promesses ?

Ils promettent tout, et effectivement ils les tiennent ces promesses ! Ce nouvel album marque d’abord une certaine évolution dans le son des anglais, celui-ci s’est en effet épaissi au point de franchement évoquer le rock alternatif/grunge des années 90. Comme si le groupe s’était replongé dans ses vieux Smashing Pumpkins et autres Suede (qu’ils ont repris sur Further Sky), il redistille avec aplomb ce sentiment nostalgique le temps de ces dix nouveaux titres aux mélodies souvent entêtantes: les deux titres d’ouverture « Brothers Keeper » et « Hanging Around » étant de purs tubes énergiques avec un petit je ne sais quoi déprimant en même temps.

Vocalement, Andrew Fisher possède lui, quelque chose de Rivers Cuomo (Weezer). Il confère à cet album un panel d’émotions prenantes, allant de pair avec les différentes facettes déployées par ses collègues: tout en énergie comme sur le morceau-titre (rappelant pas mal Jimmy Eat World) ou plus en retenue comme sur « Oversized » ou « Aquasun », comprenant même quelques étonnantes similitudes avec Fountains Of Wayne (« Blinded Bye »). Chacun d’entre eux ayant un refrain assez accrocheur pour s’intégrer tranquillement au cervelet de l’auditeur.

Un peu à la manière de Title Fight sur son dernier album, Basement marque son comeback l’œil rivé dans le rétroviseur avec dix nouvelles compos très solides. Le groupe a ainsi su agrémenter sa pop punk avec ce petit goût d’antan qui saura renouveler leur fanbase du côté des trentenaires en manque de ce genre de mélodies ayant bercé les ondes à une certaine époque, pas si lointaine que ça…

  1. Brothers Keeper
  2. Hanging Around
  3. Lose Your Grip
  4. Aquasun
  5. Submission
  6. Oversized
  7. Blinded Bye
  8. For You The Moon
  9. Promise Everything
  10. Halo

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *