Magrudergrind – II

1 Commentaire      1 492
Style: grindcoreAnnee de sortie: 2016Label: Relapse RecordsProducteur: Kurt Ballou

Pour l’amateur de metal et assimilés, Relapse a toujours représenté un label de grande qualité. Avec son roster inégalable et tous les grands albums sortis sous son enseigne, une signature sur ce label peut être considérée comme gage de réussite. C’est donc ce qui arrive à Magrudergrind, le trio de grindeux de Washington, qui lâche donc Willowtip pour cette grosse machine (même si elle n’a aujourd’hui plus trop l’aura d’antan). Un changement d’écurie qui se traduit par un étonnant changement au niveau du son ! Pourtant enregistré une nouvelle fois par Kurt Ballou (Converge), ce nouvel album possède une production qui marque une véritable évolution dans l’approche du grind par Magrudergrind.

En effet, alors que le grind matiné de powerviolence du groupe avait toujours bénéficié jusqu’alors d’un son authentique, rêche et sans effet de prod, la surprise est de taille lorsque l’on se prend dans la poire sans sommation, ce son rond et puissant (rendant le grind de Magrudergrind plus « moderne »). Passée la surprise, on se rend compte que ce son sied parfaitement aux quinze rafales balancées sur ce sixième album: plus lourd et groovy, celui-ci rend plus facilement assimilable ces nouvelles compos toujours aussi dévastatrices.

Mais pas d’inquiétude à avoir, si la forme a un peu changé, le fond est quasiment équivalent à ce que produit habituellement Magrudergrind, un grind expédié la plupart du temps en une à deux minutes, beaucoup de blasts et de hargne avec son assortiment de riffs tranchants appelant à un frénétique hochement de tête. Cependant ces titres sont assez courts et variés pour ne pas sombrer dans la redite, remémorant Nasum par ici (« War For Resources ») ou Spazz par là (« Husayni/Handschar »),  le groupe vient d’ailleurs aussi quelquefois rallonger ses structures et moduler sa vitesse dans des titres plus longs mais néanmoins toujours aussi destructeurs (l’excellent « Black Banner » ou « Unit 731 » sonnant presque comme des morceaux progressifs).

II marque un nouveau départ pour Magrudergrind qui, quelque part, se fond un peu dans le décor de son nouveau label avec ce son mais ce, sans perdre sa virulence extrême (ce qui aurait pu arriver), bref le trio fait toujours très mal ! Seuls les aficionados de leurs vieux enregistrements hurleront peut-être un peu en reprochant la perte de cette identité sonore crue, tant pis pour eux, car même enrobé d’un son moderne, leur grind demeure parmi ce qui se fait de mieux dans la scène actuelle.

  1. Imperium In Imperio
  2. Divine Dictation
  3. The Opportunist
  4. Relentless Hatred
  5. Sacrificial Hire
  6. War For Resources
  7. Black Banner
  8. Hara-Kiri
  9. Stale Affairs
  10. Regressive Agenda
  11. Incarceration State
  12. Unit 731
  13. Icaro
  14. Husayni/Handschar
  15. Pharmacide

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. letatar says:

    Pas encore écouté ce petit dernier mais en tout cas sur scène ça déboîte toujours autant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *