Genus Ordinis Dei – The Middle

Pas de commentaires      1 097
Style: modern symphonic death metal Annee de sortie: 2016Label: Mighty MusicProducteur: Marco Coti Zelati

Amusant de constater que les groupes italiens qu’on me propose actuellement officient dans exactement la même veine. Sorti une première fois en 2013 en autoproduction, The Middle, premier album des italiens Genus Ordinis Dei (GOD pour les intimes) ressort trois ans plus tard via le label danois Mighty Music. Officiant dans un death moderne annoncé symphonique, on aurait pu s’attendre à un ersartz de Fleshgod Apocalypse, il y a certes un peu de ça mais on a en réalité affaire à quelque chose de plus proche de leurs compatriotes Subliminal Fear, dont le décevant dernier album a été chroniqué récemment par mes soins.

Enfin les deux groupes ont quand même des différences très marquées. Vocalement tout d’abord, GOD possède un vocaliste alternant growls gras et cris « hardcore » ne cédant jamais à la vocalise geignarde qui aurait pu débarquer à tout moment. Le gaillard, bien qu’officiant dans une dualité de registres très classique (et un poil redondante il faut le reconnaitre), mène son monde avec efficacité. Derrière lui, les autres membres du groupe donnent dans un registre faisant se croiser riffs modernes parfois quasi deathcore (à base de pas mal de « chugga-chugga » comme pendant « Word Of God ») ainsi que cette atmosphère symphonique avec piano et violons synthétiques. Un choix stylistique intéressant et audacieux développant un univers singulier.

Possédant un gros son imposant (produit par Marco Coti Zelati de Lacuna Coil) et bien des moments épiques, la mixture proposée par GOD manque pourtant cruellement de nuances. La voix mixée très en avant prend beaucoup de place tandis que derrière elle, la session rythmique épaulée par ces claviers (parfois un peu trop minces, comme pendant le Children Of Bodomien « Roots And Idols Of Cement »), reste sur des bases relativement basiques et peu évolutives, donc un peu trop prévisibles au final.

Ce qui est fort dommage car on sent que ces mecs veulent créer un truc original et qu’ils parviennent souvent à tenir ce côté sympho (pendant le superbe interlude « Thoughts » par exemple), sauf qu’ils l’accolent à des riffs modernes un peu trop génériques au rendu un peu trop cheap pour maintenir l’auditeur alerte durant tout un album. Malheureusement, GOD reste bien loin d’un With Vilest Of Worms To Dwell de Hollenthon, qui selon moi est le modèle du genre « death sympho ». The Middle datant d’il y a maintenant trois ans, on peut s’attendre à quelque chose d’un peu plus efficace pour leur prochain album (sortant prochainement) à en croire leur premier clip déjà sorti. Wait and see…

  1. And Then…
  2. The Fall
  3. Word Of God
  4. My Crusade
  5. Thoughts
  6. Path To Salvation
  7. Cadence Of War
  8. Ghostwolf
  9. Battlefield Gardener
  10. Roots Of Idols And Cement
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *