Fallujah – Dreamless

Pas de commentaires      1 173
Style: death prog atmosphériqueAnnee de sortie: 2016Label: Nuclear Blast

L’album précédent de Fallujah, The Flesh Prevails, avait à raison beaucoup fait parler d’eux. Depuis ses débuts, le groupe s’essaye à repousser les limites du death metal, avec un son hybride entre death metal progressif et ambient futuriste, et cet album a vraiment représenté un aboutissement dans ce processus.

Dreamless a déjà une qualité immédiate par rapport à son prédécesseur, la production a corrigé les excès synthétiques et sur-compressés du précédent, gardant ce sentiment de bloc monolithique des guitares saturées contrastant avec les claviers lumineux. Le tout est beaucoup plus clair et la batterie sonne plus naturelle. Ils ne pouvaient de toutes façons que prendre en compte les multiples critiques à ce sujet.

Au niveau composition, le groupe continue sur une ligne toujours ambitieuse, entre brutalité et lumière, forgeant un album éminemment progressif et complexe, une heure de musique balançant dans tous les sens growls et riffs denses sur un jeu de batterie hyper chargé, et passages ambient aux atmosphères sorties d’un univers de science fiction. Fallujah recycle beaucoup d’idées de The Flesh Prevails sur ce nouvel album, le groupe s’est trouvé un son bien à lui, immédiatement reconnaissable, et continue à l’appliquer. Par contre, à surcharger leur musique, il est souvent difficile de distinguer un morceau d’un autre tant les idées se recoupent, les solos sonnent souvent de la meme manière, les memes chœurs féminins s’opposent aux beuglements infernaux. Non pas qu’ils aient simplifié leur propos, au contraire, les riffs sont encore plus complexes, les structures alambiquées, ce qui brouille l’ensemble dans une sorte de morceau unique où il est souvent difficile de se repérer.

On peut tout de meme en ressortir plusieurs bombes, « Scar Queen » par exemple, mais c’est également le symptôme du trop plein d’idées qu’ils essayent de placer dans chaque morceau, reléguant un riff groovy excellent en milieu de morceau à un role de pont alors qu’il aurait bénéficié d’être mis plus en avant et répété. Ils ont eu le bon sens d’intégrer de nombreux interludes ambient aux arpèges baignés d’effets pour aérer l’ensemble… comme sur The Flesh Prevails.

Il manque quelques touches de génie au niveau composition pour faire de cet album un concurrent sérieux au précédent mais Dreamless n’en demeure pas moins une réussite. Fallujah possède le talent et les musiciens virtuoses pour sortir l’album ultime dans leur genre musical. Si le prochain album a l’excellence des thèmes de The Flesh Prevails, la cohésion et la production de Dreamless, ce pourrait être celui là. En attendant, ce nouvel album ne pourra que ravir les fans, dont je suis.

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *