Ricïnn – Lïan

Pas de commentaires      6 080
Style: avant-garde/baroque/experimental metalAnnee de sortie: 2016Label: Blood MusicProducteur: Stelian Derenne

Blood Music est un label proposant toujours des projets originaux et sortant des sentiers battus. J’ai pu m’en rendre compte en chroniquant les derniers albums d’Astronoid et de Grey Aura (tandis que mon collègue Krakoukass s’occupait de celle du dernier Perturbator), bref autant d’univers repoussant les limites stylistiques. Inutile de dire que Ricïnn envoie elle-aussi valdinguer ces limites, et c’est le moins que l’on puisse dire…

Ricïnn, c’est le pseudo de Laure Le Pruhenec (Igorrr, Corpo-Mente, Öxxö Xööx…) dont la voix envoûtante est clairement l’élément central de ce Lïan. Loin du metal des autres projets auxquels elle a participé, on navigue ici dans un univers singulier, mêlant symphonique, baroque et electro, néo-classique et ambient, théâtre et opéra, le tout dans une atmosphère jouant avec les ombres. Bref, on est très loin des habituels clichés « goth à chanteuse » qu’on nous balance depuis bien des années !

Entourée de musiciens très talentueux (dont Laurent Lunoir d’Öxxö Xööx, entre autre, qui vient parfois suppléer de son timbre atypique sa collègue derrière le micro), Ricïnn développe une atmosphère hantée, très sombre, qu’elle mêle à des vocaux variés, qu’ils soient de type incantatoires ou « opératiques », ils évoquent Diamanda Galas, Chelsea Wolfe et Lisa Gerrard (Dead Can Dance) tant ils sont habités.

Musicalement, le voyage sensoriel proposé par Ricïnn part dans différentes directions, parfois tragico-baroques (« Orpheus » entre opéra, musique classique avec forte présence du clavecin et metal), parfois plus contemplatives (« Orchid » ayant une touche davantage post-rock), voire improbable mélange des genres (« Laid In Rest », opéra ponctué de quelques growls death metal) mais toujours empreintes de tristesse et noirceur grâce aux instruments supplémentaires (« Little Bird » et son sublime violoncelle, « Sien Lïan » et son accordéon). L’aura de ce Lïan conserve en tous cas cette part de mystère combinée à son irrésistible pouvoir de séduction (la beauté n’étant pas exempte d’inquiétude toutefois).

Avant-gardiste et unique, Ricïnn entraîne l’auditeur sur un trouble chemin, pas si métallique que ça (la guitare distordue étant plutôt reléguée en arrière-poste). Un album original et ambitieux pour une expérience sonore unique.

  1. Uma
  2. Onde
  3. Orchid
  4. Sien Lïan
  5. Little Bird
  6. Orpheus
  7. Drima
  8. Lumna
  9. Ohm
  10. Laid In Earth

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *