Void Of Vision – Children Of Chrome

Pas de commentaires      1 286
Style: metalcore/hardcore avec un peu de djentAnnee de sortie: 2016Label: UNFD/Rise Records

Tiens, ça faisait bien longtemps qu’un album estampillé par le fameux « Parental Advisory » n’était pas parvenu à mes yeux (et donc à mes oreilles). Celui-ci est donc posé sur Children Of Chrome, premier album des australiens Void Of Vision, jeune groupe formé du côté de Melbourne en 2013. Repéré par UNFD et Rise Records, on ne sera pas trop surpris de trouver là un album de metalcore, mais un peu plus inventif et intéressant qu’il n’en a l’air…

« // » saura vous en convaincre directement. Ce titre d’ouverture démarre par une intro très hip-hop avant que de gros riffs djent viennent marquer la rythmique. On obtient un rapcore bien lourd dans l’esprit d’un Stray From The Path, et coup de bol, Drew York, chanteur de ces derniers vient poser son flow sur ce même morceau ! Un départ canon suivi par « Blacklist », titre de metalcore plus classique avec son refrain en chant clair. On se retrouve dans des sentiers balisés, que dis-je déblayés depuis quelques paires d’années par tous les cadors du genre, mais ce titre reste néanmoins très efficace. Tout l’inverse de « Ctrl Freak » où le refrain, un brin trop mielleux cette fois, vient un peu gâcher le plaisir après des couplets agressifs plutôt convaincants.

La suite se révèle pourtant beaucoup plus méchante, mettant quasiment au rebut ces mélodies emo (sauf à deux reprises pendant « Sunrise » et « Fair-Weather », mais rien de trop dérangeant) au profit d’attaques vocales plus percutantes accompagnées de riffs tantôt jumpisants (« In Black & White »), tantôt plombés façon djent (« Wallow »), incorporant même des passages atmosphériques dans la veine de Volumes (« Sunrise », le pont de « Wallow »). Même avec ce gros son bien calibré à la production (trop) imposante, Void Of Vision laisse une bonne impression globale, nous montrant même au détour de « Red Handed » que les riffs plus « émotionnels » s’acoquinent tranquilou avec leur metalcore moderne. Encore jeune et fougueux, Void Of Vision n’offre encore pas grand chose d’original mais s’inspire de genres dont le mix fonctionne (même si le chant clair mériterait un peu plus de justesse, voire de disparaître) la puissance d’impact est déjà bel et bien là. Un caractère nerveux et une personnalité à étoffer pour ce groupe à fort potentiel.

  1. //
  2. Blacklist
  3. Ctrl Freak
  4. The Hills
  5. In Black & White
  6. As Above, So Below
  7. Wallow
  8. Under Skin
  9. Sunrise
  10. Red Handed
  11. Far-Weather
beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *