Interview Stupid Karate

Pas de commentaires      1 115
Style: punk hardcoreAnnee de sortie: 2017

Interview par mail avec Denis (basse).

1. Comment est né le projet Stupid Karate ? Certains des membres étaient dans Mörse, comment la transition s’est-elle faite ? (vu que vous jouez dans un style très différent désormais)
Denis (basse): Stupid Karate est né durant l’été 2016 avec la rencontre d’Harald (guitare), Théo (chant) et moi-même (basse). Nous sommes véritablement au complet depuis octobre dernier lorsque Mathieu (batterie) nous a rejoint. Au final il n’y a que moi qui étais dans Mörse et Virgile, qui a enregistré le premier EP à la batterie et nous a dépanné les deux premiers concerts le temps que nous trouvions un batteur disponible. Il n’y a pas véritablement eu de transition, après avoir quitté Mörse en 2013 j’ai arrêté la musique pendant presque trois ans pour consacrer mon temps libre à d’autres activités (voyager en gros).

2. Et d’où vient ce nom ? Est-ce que le Stupid Karate est une nouvelle discipline dont vous vous proclamez pionniers ?
D: La recherche du nom a été assez rapide. On était tous d’accord sur le mot « Karate » qui nous plait énormément. On se demandait ce que l’on pouvait en faire et le génie des Internets est intervenu. Nous avons entré le mot « Karate » dans un générateur de nom de groupe, ce dernier a proposé « Stupid Karate », ce qui correspond assez bien à ce que l’on fait. Aucun lien donc avec le KDS ou une nouvelle discipline de bagarre de bar.

3. On décèle chez Stupid Karate de grosses influences cinématographiques des années 80, vous êtes nostalgiques des films de cette époque ? Vous pouvez nous nommer quelques uns de vos films cultes ?
D: Oui c’est dans notre ADN. Le cinéma nous influence autant que la musique. D’ailleurs dans nos concerts on diffuse des extraits des bandes originales de Drunken Master ou Kickboxer. On est de gros fans des années 1980, c’était une période assez dingue en musique et en cinéma. Il y a eu plein de sorties ciné géniales : la Mouche, Breakfast Club, Predator, l’Aventure Intérieure, Full Metal Jacket, The Thing, Justice Sauvage, Haute Sécurité, Tango et Cash, American Ninja, Karate Kid, Running Man… En musique on a eu aussi Fugazi, Dead Kennedys, Ramones, The Cramps, The Gun Club, Bad Religion, MDC, Hüsker Dü… Cela en fait des trucs cools ! Toutefois, on ne se considère pas comme des nostalgiques, il y a plein de sorties actuelles supra chics.

4. Musicalement, vous semblez aussi apprécier le punk hardcore old school, vous êtes donc des adeptes du « c’était mieux avant » ? Quelles sont vos influences principales ?
D: Non, nous ne sommes absolument pas pas des adeptes du « c’était mieux avant ». Il y a quantité de groupes actuels qui défoncent : Pissed Jeans, Cocaine Piss, Night Fever, OFF!, Ceremony, Cheap Drugs… Il y a du bon à chaque époque, ce n’était pas mieux avant, c’était différent. Pour nos influences, si on ne devait citer qu’un groupe, ce serait Limp Wrist.

5. Quand vous jouez on a l’impression que vous avez le feu au cul, est-ce que vous pensez un jour composer un titre de plus de deux minutes ?
D: Pour l’instant sur une dizaine de morceaux composés, seuls deux dépassent les deux minutes. Même si on évite d’avoir des compositions trop semblables, en s’essayant parfois au mid tempo ou à des morceaux d’une durée plus classique, le coeur du groupe bat vite et fort !

6. Par les thèmes abordés comme par les samples, on sent une grosse dose de déconne/second degré chez Stupid Karate…
D: Ne pas se prendre au sérieux et rester humble me semble primordial. Déjà, à la basse, il m’est impossible de faire le malin. Mes doigts sont des knackis qui tentent péniblement de sortir un son de toute cette diablerie. Rire de soi est le mantra du groupe. Cela se retrouve dans notre nom et dans notre façon d’être, mais cela ne signifie pas que nous ne prenons pas au sérieux le groupe. On essaye de s’investir au maximum de nos possibilités, tout en ayant conscience de nos limites, qu’elles soient techniques ou musicales.

7. Vous avez repris The Undertones sur votre EP, est-ce que vous pensez faire d’autres covers sur vos prochaines sorties ?
D: Oui ! On reprend « Pet Sematary » des Ramones également, cette cover sera sur notre prochain EP. On réfléchit à une troisième reprise pour notre set concert, peut-être Blondie dont on est fans.

8. 2017 vient de démarrer, qu’est-ce qu’on peut attendre de la part de Stupid Karate cette année ?
D: Sortir un nouvel EP (aux alentours du mois de mars 2017 normalement), composer de nouveaux titres pour avoir un set un peu plus long et jouer partout où des gens voudront de nous :)

9. Merci pour votre temps et vos réponses. Je vous laisse le mot de la fin.
D: « Ouais, j’ai vu un gros titre une fois. C’était : « la semaine prochaine c’est la fin du monde ». Et dans le journal de la semaine suivante ils ont dit qu’on avait été miraculeusement sauvé à l’heure H par un oiseau-mutant-koala-poisson. Ah ils nous prennent vraiment pour des cons. »

Photo: Jonathan Skorupski

beunz

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *