Run the Jewels – RTJ 3

Pas de commentaires      1 065
Style: Hip-HopAnnee de sortie: 2017Label: Run the Jewels, Inc.Producteur: El-P

Les 2 trublions du Hip-Hop sont de retour, Killer Mike et El-P associés dans l’aventure Run the Jewels dont le succès ne se dément pas après déjà 2 albums. Le rythme est élevé, les sorties s’enchaînent pour le plus grand plaisir des amateurs de leur musique que nous sommes.

Quoi de neuf sur ce 3ème opus donc ?

Rien du tout ou presque (jusque dans la pochette d’ailleurs, exception faite de la chaîne arborée par les 2 mains qui a disparu) mais on s’en fout. Les productions d’El-P font toujours un malheur associées au double flow des 2 compères, et le niveau de composition reste élevé quasiment sur la durée totale de l’album, avec certes quelques baisses de régime ici ou là, mais RTJ 3 est l’album le plus plus généreusement garni proposé par le duo depuis ses débuts avec 14 titres (contre 10 pour le premier, et 11 pour le deuxième album). Par ailleurs voilà un album qui m’a donné envie de me replonger dans le 2ème album que je n’avais pas apprécié à l’époque ni chroniqué. Et force est de constater que même si certains titres me rebutent encore (« All My Life » ou « Close your Eyes » sur lequel je trouve toujours De la Rocha sous utilisé), et si le premier album reste bien au-dessus, voilà néanmoins un 2ème album qui valait encore en fait largement le détour et contient quelques brûlots indispensables (en particulier « Early », « Love Again », et « Angel Duster »).

Au niveau des invités de choc sur ce 3ème opus, c’est rien de moins que Danny Brown qui vient poser sa voix de clochard sur « Hey Kids », tandis qu’on retrouve Boots (déjà présent sur l’excellent « Early » sur RTJ2) sur « 2100 », de même que Trina sur le monstrueux « Panther like a Panther (Miracle Mix) » ou encore Kamasi Washington et son saxo sur « Thursday in the Danger Room » et Zach de la Rocha encore pour une conclusion sur l’énorme « Kill your Masters » (qui enterre donc sans mal sa participation à l’album précédent).

Les bombes s’enchaînent, surtout « Legend Has It », « Call Ticketron », « Don’t Get Captured », « Panther like a Panther (Miracle Mix) »,

Je parlais de baisses de régime, en réalité ce sont plutôt quelques titres un peu plus faciles qui sont à déplorer comme « Stay Gold » un peu répétitif, ou « Thieves! (Screamed the Ghost) », plutôt planant et original à ce titre, même si ce n’est pas à mon sens dans ce registre que RTJ s’illustre le mieux (question de goûts en fait).
Mais qu’on n s’y trompe pas, on reste dans le très haut du panier, et le niveau de maîtrise du duo n’est maintenant plus à démontrer.

Pour la faire simple, ce RTJ3 devrait simplement être mon album de hip-hop de l’année…

Tracklist:
1. Down (feat. Joi Gilliam)
2. Talk to Me
3. Legend Has It
4. Call Ticketron
5. Hey Kids (Bumaye) (feat. Danny Brown)
6. Stay Gold
7. Don’t Get Captured
8. Thieves! (Screamed the Ghost) (feat. Tunde Adebimpe)
9. 2100 (feat. BOOTS)
10. Panther Like a Panther (Miracle Mix) (feat. Trina)
11. Everybody Stay Calm
12. Oh Mama
13. Thursday in the Danger Room (feat. Kamasi Washington)
14. Report to the Shareholders/Kill Your Masters

 

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 794 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *