Satan – Un Deuil Indien

Pas de commentaires      1 287
Style: black metal/punkAnnee de sortie: 2017Label: Throatruiner Records/Witch Bukkake Records/Deaf Death HuskyProducteur: Lam Son Nguyen/Steve Austin

Après Sordide, nous connaissons un renouveau black metal (en) français. Cette fois c’est Satan qui débarque sur Throatruiner, le groupe de Grenoble auteur du très bon L’Odeur du Sang (2015) se voit offrir les faveurs du label du sieur Jungbluth. Autrefois davantage porté sur le grind (le bassiste s’occupant du label spécialisé dans le style Witch Bukkake Records), le groupe a presque mis au rebut cet aspect de leur personnalité au profit d’un son plus cru, entre black metal et punk.

Servi par une production bien crue signée Steve Austin (de Today Is The Day), Un Deuil Indien est une expérience très spéciale, la qualité sonore de l’album étant aux antipodes de ce que l’on a l’habitude d’entendre en matière de production (la batterie et le chant possédé occupant les avant-postes). Une simplicité sonore qui fait sonner Satan très raw, complètement punk même si l’on est au delà des étiquettes avec les lyonnais. L’acclimatation à ce son est assez difficile, les premières écoutes sont déconcertantes, surtout que les paroles rugies en français sont souvent assez distinctes.

Sonnant sensiblement proche des dernières productions de Darkthrone (celles qui sonnent les plus punk, comme F.O.A.D.), Satan expédie son punk blackisant (ou bien l’inverse) en un peu plus d’un quart d’heure, collant quelques fois quelques surprenantes vocalises growlées/pitchées (le final d' »Orchidée », « Poison »), histoire d’ajouter un côté monstrueux à leur haine déversée à coups de blasts vicieux.

Baignant dans une atmosphère inconfortable car carrément viciée, Satan mixe violence et folie dans une sensation d’ivresse peu commune. Pour en revenir aux accointances de Satan avec Sordide, les deux groupes vont très bientôt faire une tournée commune et sortir un split, comme quoi une match Tind… Throatruiner peut bien fonctionner ! Ne les manquez pas en live en tous cas, tout chez Satan y apparaît décuplé, la folie surtout…

  1. Orchidée
  2. Vidé De Tout
  3. Regarde-Là Dans Les Yeux
  4. Crainquebille
  5. Olympia Pleure
  6. Ça Coupe Et Ça Saigne
  7. Poison
  8. Totale Eclipse
  9. Terres Brûlées
  10. Perdu Dans Cordoue

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *