The Barber – General Thrashing

Pas de commentaires      1 124
Style: southern punk hardcore'n rollAnnee de sortie: 2016Label: Zero Hero Recordings

Un peu moins en vogue qu’il y a quelques années, la scène southern hardcore fait quand même des petits un peu partout sur le globe. The Barber joue donc dans ce registre dans le sillage d’Everytime I Die à la manière d’une bande de rednecks lambda originaire du trou du cul des USA, amateurs de bières premier prix et de chemises de bûcherons sales, sauf que ces gars sont… russes !

Le quartet originaire de Moscou livre avec ce General Thrashing un premier album (faisant suite à trois EPs depuis leur création en 2012) de hardcore/punk à l’énergie rock’n roll hautement abrasive. Lâchant des mélodies groovy à souhait principalement inspirées par ETID comme on pouvait s’en douter, The Barber démontre qu’il a un répertoire d’influences un peu plus large allant de Motörhead (« Burn Not Leaving Ash ») à The Hives (« One Same Blood » aux riffs bien dans les tons des suédois). Il puise aussi pas mal d’inspirations de chez The Chariot/Norma Jean pour les passages nerveusement chaotiques, les rythmiques furieuses s’enchaînant sans temps mort tandis que le vocaliste insuffle ce qu’il faut de nerfs pour parfaire le tableau « southern meets chaos » (« Don’t Deprive The Boozer Of His Booze » ou bien « Thrill Killing » et son harmonica histoire de renforcer le côté western).

Sans rien réinventer et loin d’être barbant (hoho), General Thrashing se révèle telle une tornade endiablée fortement appréciable. The Barber est un groupe qui aurait voulu vivre chez l’Oncle Sam et qui le lui rend bien. Un album qui donne envie de virées en voiture (américaine bien entendu) dans les grands espaces désertiques, la bouteille de Jack dans la boite à gants. Qui aurait imaginé que des russes coupeurs de barbes soient si bons dans ce registre typiquement ricain ?!

  1. Burn Not Leaving Ash
  2. One Same Blood
  3. Working Class Anti-Heroes
  4. Don’t Deprive The Boozer Of His Booze
  5. Blackened Soul
  6. Selfexorcism
  7. Thrill Killing
  8. White Rabbits
  9. Amen
  10. Now It Is

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *