The Cherry Wave – Shimaru

Pas de commentaires      731
Style: shoegaze/post-punk/noiseAnnee de sortie: 2017Label: autoproductionProducteur: Lewis Glass

Second véritable album pour The Cherry Wave, groupe originaire de Glasgow appréciant le son shoegaze typique qu’il nous sert dans un grain noisy pendant ce Shimaru. Si Avalancher (2014) sonnait assez cru avec moult larsens et des vocaux noyés dans la réverb, les écossais, bien que conservant cet écrin si cher aux classiques du genre, y assimilent désormais un peu plus de mélodies vocales. Un choix gagnant !

C’est en effet par un pur tube que démarre Shimaru, « Dream Forever » mêle les nappes planantes aux attaques plus noisy le temps d’un titre de post-punk à l’ancienne. Même si les guitares paraissent limites désaccordées et que le chant n’est pas franchement juste, tout est parfaitement enivrant. Bref, l’impact de ce titre d’ouverture est tel qu’on a juste envie de répéter « Dreeeaaam Foreeeeeveeer! » à l’infini. Et ce n’est que le début, l’enchaînement avec « Hitch A Glide » et « Inhale/Exhale » (absolument rien à voir avec Nasum pour ce dernier) est simplement renversant, les mélodies lancinantes couplées à la fraîcheur instrumentale du groupe font de ce début d’album une pure réussite.

« Crashing » semble après un peu plus commun à ce revival post-punk, évoquant un mix enjoué de White Lies et de Ringo Deathstarr. La suite oscille entre moments posés tels des trips envoûtants (« Placid Blue », « Get Wide », « Pure Burst ») et des titres distordus sonnant plus brouillons avec l’effet noise en avant (« Softwater », « Young Young ») ne facilitant pas vraiment une compréhension instantanée. Une fin d’album un peu moins fédératrice que le début mais qui conserve ce fuzz quasi onirique habillant le son de The Cherry Wave (façon My Bloody Valentine et consorts).

Forcément nostalgique des grands noms du style, le groupe écossais s’inspire de cette époque sans pour autant donner dans la copie carbone (leur parti pris noise y étant pour beaucoup). Un petit bond dans le passé, ça vous tente ?

  1. Dream Forever
  2. Hitch A Glide
  3. Inhale/Exhale
  4. Crashing
  5. Placid Blue
  6. Softwater
  7. Michinoku Overdriver
  8. Young Young
  9. Get Wilde
  10. Pure Burst

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *