Saviour – Let Me Leave

Pas de commentaires      1 006
Style: rock alternatif/post-hardcoreAnnee de sortie: 2017Label: UNFD

Recevoir des albums promos, c’est sympa mais parfois rien qu’en voyant les photos du groupe (au style assez fashion) ou le style abordé (« heavy melodic », ou comment être le plus vague possible), bah on n’a pas vraiment envie de tenter l’écoute. Puis quelques temps après, on daigne enfin essayer et on peut reconnaître ses erreurs: Saviour n’est pas le groupe totalement inintéressant auquel on pensait avoir affaire et ce Let Me Leave contient pas mal de qualités.

Originaire de Perth en Australie, Saviour a connu une première vie jusqu’à 2014, année où le groupe a décidé de se séparer. Revenu en 2016 avec de nouveaux membres dont une chanteuse (Shontay Snow), le groupe signe sur UNFD pour un nouvel album mêlant principalement deux genres, le post-hardcore version US et le post-rock plus subtil.

Un nouveau visage illustré par l’introductif « April »: la voix féminine sonne très pop (dans l’esprit de Pvris ou de Paramore, soit assez teenage-MTV, mais cet aspect vocal s’estompera heureusement sur les autres titres où elle sonnera majoritairement « aérien ») tandis que la masculine criée vient ensuite l’accompagner (se permettant même quelques growls sur le final), le tout sur une atmosphère mi-sereine, mi-musclée sur les refrains. Une entame mélodique au trait un peu forcé mais une atmosphère à laquelle on se fait petit à petit, notamment grâce au jeu subtil du côté du post-rock (« The Cool Calm » où la chanteuse intervient seule pour un joli résultat plein de sensibilité, ou encore le nerveux « Pressure And Composure » aux mélodies instrumentales assez poignantes), contrasté par les quelques attaques énergiques. En dépit d’un côté « djeunz/B.O de teen movie » (avec orchestrations comme pendant « Forget Me ») et d’un son assez lisse, les autres compos de Let Me Leave sont loin d’être désagréables et se laissent écouter.

Musicalement proche d’un Being As An Ocean, Saviour signe un album ouvert à l’atmosphère tristounette assez envoûtante, entre douceur féminine touchante et hargne masculine qui accompagnent idéalement les harmonies et les riffs (parfois un peu plus nerveux) de leurs comparses. Pas vraiment de quoi se relever la nuit mais un retour et un nouveau départ finalement assez plaisants pour les australiens.

 

  1. April
  2. All I Am Is You
  3. The Quiet Calm
  4. Pressure And Composure
  5. The Cool Calm
  6. Forget Me
  7. Like This
  8. The Low In Hello
  9. Wildfire
  10. Little Birds
beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *