Shattered Blooms – Stained Years

Pas de commentaires      1 504
Style: grunge/rock alternatifAnnee de sortie: 2017Label: autoproductionProducteur: Julien Bernard

C’est un fait, en musique comme presque partout ailleurs, les modes passent puis reviennent. Shattered Blooms (un nom qui ne vous est peut-être pas inconnu si vous suivez la chaîne Youtube d’un certain Caljbeut et ses « cartoons trash ») vient de Dijon et propose avec ce Stained Years son premier album, illustration du retour en force d’un genre né dans les années 90: le grunge.

La vision du style du quartet dijonnais est clairement influencée par LE groupe de grunge, j’ai nommé Nirvana. Nombreux sont les groupes à avoir débuté en jouant leurs covers de « Smells Like Teen Spirit » à la fête de la musique de Trifouillis-les-Oies (peut-être est-ce d’ailleurs le cas pour Shattered Blooms ?), mais rares sont les groupes à réellement en capter l’aura. Avec ce premier album, on tient là des compos au mimétisme assez fou. En tête, le vocaliste nous offre une imitation quasi parfaite de Kurt Cobain, je ne sais pas s’il a travaillé sa voix au point de s’en approcher un maximum ou bien si c’est naturel, en tous cas, ça parlera directement aux nostalgiques de cette époque.

Au niveau des compos, on est dans un registre grunge/rock alternatif aux mélodies semblant toutes simples tant elles vont droit à l’essentiel, souvent agrémentées de « oooooh » et de « yeahhhh » (histoire de respecter le cahier des charges grunge). Si les premières minutes font penser qu’on va avoir droit à une bête singerie de Nirvana, cette impression a tendance à disparaître car force est de constater que Shattered Blooms sait composer des refrains particulièrement imparables (« Ashamed », « My Lucy » ou encore « Hide Or Die », délivrant pas mal d’émotions). Malheureusement parfois, le côté copie-conforme dérange quand même un peu comme pendant « To Be Happy » où le riff d’intro est exactement le même que « Heart-Shaped Box » du trio de Seattle (et c’est con car la suite de ce titre est vraiment bien foutue).

Bref, Stained Years saura faire retomber dans leur adolescence nombre de personnes ayant grandi dans les années 90 au son des Soundgarden, Silverchair et puis donc Nirvana. Un premier album autoproduit signe de la passion de Shattered Blooms pour ce style, contenant donc encore quelques petites imperfections, des ressemblances parfois un peu trop proches de l’original ou encore un son qui mériterait par moment d’être un peu plus puissant (mais pour une première, il est tout de même plutôt bon). Des détails de jeunesse (qu’ils sauront améliorer) qui n’empêchent pas d’apprécier ce premier effort dans sa globalité comme un bon bain de jouvence !

  1. It Never Lasts
  2. Ashamed
  3. No Regrets
  4. I Don’t Have A Gun
  5. She’s Alone
  6. Hide Or Die
  7. Don’t You Know
  8. To Be Happy
  9. Feeling Pain
  10. Happy Days
  11. My Lucy
  12. Heart’s To Blame

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *