Sigil – Kingdom Of The Grave

Pas de commentaires      1 024
Style: death metal/crustAnnee de sortie: 2017Label: Horror Pain Gore Death Productions

Sigil est un groupe texan qui aurait bien voulu être suédois. Le groupe d’Austin officiant dans un registre death metal typique de là-bas y adjoint tout de même sa touche personnelle, à savoir un enrobage crust bien râpeux. Un mélange explosif qui ne paye pas de mine mais qui atteint son objectif: tout détruire.

Les trois gaillards et la demoiselle donnent donc dans du riff virulent mais qui demeure assez accrocheur, auquel est accolé un côté punk qui gratte, notamment vocalement vu que le chanteur/guitariste Alex Citrone libère un râle assez monocorde. Le cocktail détonne, principalement grâce à une belle énergie rythmique déployée tout au long de ces huit titres, rapides et virtuoses (avec quelques soli pas piqués des hannetons, comme pendant le très bon « Summoning Hate ») et de nombreuses mélodies, typiquement scandinaves.

Les écoles et les influences se côtoient sur ce Kingdom Of The Grave, death metal et crust, old school et new school, le tout sur des thèmes intemporels tels que le suicide, la violence policière ou encore l’occulte. Peu de surprises au final (quoique le violon en intro du morceau-titre vient ajouter un côté tragique rappelant l’espace d’un instant Remains Of The Day), un album un poil redondant sur la longueur mais les amateurs de Dismember, Grave, Nihilist comme de Black Breath et Discharge appécieront se prendre une réjouissante agression auditive.

  1. Death Unreal
  2. Even The Gods Will Burn
  3. Lick The Blade
  4. Kingdom Of The Grave
  5. Summoning Hate
  6. Strange Aeons
  7. Bloodvisions
  8. Death Won’t Kill Me

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *