Alms Of The Giant – Oracles

Pas de commentaires      611
Style: mathcore/screamo avec des touches progressivesAnnee de sortie: 2017Label: autoproduction

Originaire de Milan, Alms Of The Giant est un groupe mêlant influences mathcore et tendances plus progressives. Un cocktail intéressant déjà illustré dans un premier EP Meet The Abyss, sorti l’an dernier. Oracles, sa suite, conserve les mêmes attraits visuels (la jolie cover dessinée possédant des couleurs et des traits très proches du premier EP), des similitudes aussi perceptibles au niveau musical ?

Certainement, mais on sent qu’il y a eu des progrès ! « Dust On The Floor Of My Existence » démarre en effet de fort belle manière, le groupe italien jouant à la lisière de genre distincts: math pour certains passages, vocalement entre screamo et post-hardcore puis débarque un surprenant break post-rock. Beaucoup d’informations dans un seul et même titre mais les transitions entre violence et beauté se font naturellement. « My Inner Voice » démarre ensuite de manière très douce, les vocaux se mettant au diapason via un chant clair complétant le côté aérien de ce début de morceau. Une douce intro pour en réalité un titre naviguant entre ces eaux calmes et des passages plus tempétueux, ça fonctionne bien même si l’impact n’est pas aussi fort que pendant le titre d’ouverture.

Après l’interlude atmosphérique « Ludes », le quintet italien signe avec « Xiphas Gladius » son titre le plus agressif, tant par les vocaux que par les instruments (beaucoup plus en saccades) jusqu’à un nouveau break post-rock poignant pendant lequel les cris du chanteur résonnent dans l’écho. Même avec son final marquant un retour des nerfs, l’atmosphère demeure très touchante du début à la fin. « Prevail » conclut enfin cet EP de fort belle manière, les contrastes rage/sérénité étant ici à leur apogée. Un titre très réussi une nouvelle fois même si la fin apparaît comme prématurée, comme si les quelques ultimes notes en attendaient d’autres… Dommage.

Une fin un peu abrupte qui ne remet pas en question les qualités d’Alms Of The Giant. Oracles est au final un EP très convaincant d’un jeune groupe (formé en 2013) qui avance à son rythme et gagne peu à peu en maturité. Inspiré et incisif, cette seconde sortie possède bien des atouts bien que l’on sente qu’ils en ont encore sous la semelle. Une chouette découverte !

  1. Dust On The Floor Of My Existence
  2. My Inner Voice
  3. Ludes
  4. Xiphas Gladius
  5. Prevail

Bandcamp

beunz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *