Mind Mold – S/T

Pas de commentaires      760
Style: dissonant sludge/noise/indusAnnee de sortie: 2017Label: Sentient Ruin Laboratories

Je ne sais pas quelle est la fréquence de signatures de contrats chez Sentient Ruin Laboratories, mais le label californien a récemment mis les bouchées doubles, voire quadruples avec pas moins de quatre sorties en avril/mai depuis celle de Buioingola (que je ne peux m’empêcher de vous re-recommander parce que ça défonce). Si j’ai laissé passer le drone de Common Elder, King Eider (pas vraiment ma came), je pense quand même bientôt parler un peu de Show Of Bedlam (doom) et d’Abkehr (black metal). Un rythme très élevé qui n’altère en rien la qualité des groupes dénichés, souvent avant-gardistes. La preuve avec Mind Mold, nouveau projet canadien à la croisée de nombreux genres…

Monté par Robert LaChance (Wake, aussi signé sur Sentient Ruin), Will Bjorndahl et Ryan Kennedy (Seminary, excellent grindcore), Mind Mold s’attaque à un mélange explosif de metal à tendance extrême et expérimental et de sonorités noise et indus. Le rendu est un terrifiant maelström de dissonances ravageuses sur lesquelles le vocaliste éructe son agonie, nous plongeant dans une atmosphère inhumaine hautement inconfortable tant elle apparaît décharnée et… juste hideuse !

La fine gaufrette sludge Neurosissienne enrobée de son chocolat (très) noir indus Swans/Red Harvest explose en bouche et libère un goût de désolation et de malaise, bref ces cinq déflagrations doivent très certainement avoir un effet encore plus sévère en live ! (et pas seulement sur l’estomac !). Un premier EP qui fait mal, autant « soniquement » que physiquement qui fait de Mind Mold un groupe de plus à retenir chez Sentient Ruin, encore un ! (et certainement loin d’être le dernier !).

  1. Whimpering Plague
  2. Antipath
  3. Opyl
  4. Visceral Inhumation
  5. Nyx

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *