In Hearts Wake – Ark

Pas de commentaires      993
Style: metalcore/post-hardcoreAnnee de sortie: 2017Label: UNFD

Deux ans tout pile après Skydancer, les australiens In Hearts Wake et leur metal(post-hard)core font leur retour, et leur recette n’a absolument pas changé. Ark reprend en effet tous les éléments perçus dans leur précédent album, pas mal de gros breakdowns avec une voix plutôt burnée contrebalancés par des refrains mélodiques à chant clair. Si cela fonctionnait un minimum sur l’album précédent, ce nouvel album nous offre en comparaison beaucoup moins de moments marquants.

Tout comme leurs compatriotes de Northlane, In Hearts Wake tend à considérablement adoucir son propos, remettant son côté « brOOtal » en arrière-poste. Le titre d’ouverture « Passage », choisi comme premier single, cherche d’emblée à être un hymne de stade entre ses puissants couplets et son refrain mélodique, entêtant sans en avoir l’air. Oh ça, ils sont toujours forts pour trouver des refrains mélo catchy, sauf qu’ils sont bien en-deçà de ceux de Skydancer (à l’image de l’horripilant « Frequency », ou encore du trop facile « Waterbone »).

Les titres passent, basés plus ou moins sur le même modèle, c’est-à-dire un mix de breakdowns assez passe-partout (moins nombreux qu’à l’accoutumée mais un titre comme « Overthrow » remplit son contrat), des atmosphères parfois un peu plus djent (même orientalisantes pendant « Elemental »), beaucoup de mise en avant du chant clair (« Arrow », « Totality » axés sur des mélodies chantées un brin mièvres du guitariste, prenant beaucoup plus de place ici), ce qui nous donne un album dans la lignée du précédent, mais juste beaucoup moins inspiré (malgré des titres un peu plus engageants, comme « Nomad » ou « Warcry »). Peut-être que l’absence d’invités (nombreux sur Skydancer) y est pour quelque chose ?

Bref, In Hearts Wake semble avoir choisi l’adoucissement et la facilité, ce qui rend Ark assez plat et téléphoné. Les australiens semblaient vouloir sortir de la masse de groupes du genre il y a deux ans, voilà qu’ils semblent en prendre le chemin inverse…

  1. Ark
  2. Passage
  3. Nomad
  4. Frequency
  5. Warcry
  6. Waterbone
  7. Arrow
  8. Flow
  9. Overthrow
  10. Elemental
  11. Totality
  12. Now

 

 

 

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *