Prisoner – Beyond The Infinite

Pas de commentaires      821
Style: blackened crust/sludge/indusAnnee de sortie: 2017Label: Forcefield Records/Suspended Soul RecordsProducteur: Ricky Olson

Prisoner vient de Richmond, Virginie, et déverse depuis 2012 sa fureur crust/d-beat. Après deux EPs sortis en 2013 et 2014, le groupe a patienté un peu plus pour nous livrer ce Beyond The Infinite, premier album qui voit apparaître de nouvelles influences, venant du sludge comme de l’indus.

Ce premier album se voit donc plongé dans une atmosphère majoritairement pesante, même si le crust et sa vitesse d’exécution mènent toujours la danse. Illustration parfaite dès l’entame de « Disintegration Of Time » à l’intro toute en lourdeur, la vitesse crust prend ensuite le relais avant de nouveau ralentir le rythme dans un fracas carrément sludge. Des envies de vitesse modérées qu’on avait entraperçues dans leur EP précédent mais qui deviennent désormais beaucoup plus franches. Ainsi plusieurs titres se voient principalement guidés par une rythmique sludge du meilleur effet (« Starve », qui connait tout de même une sacrée accélération sur son final !).

Puis il y a l’intégration de ces influences indus voire instrumentales, celles-ci ont beau trancher avec le reste, elles sont parfaitement bien intégrées. Ainsi un titre comme « Event Horizon » surprend par son passage planant en plein milieu avant que les lents et lourds riffs sludge ne se ramènent une nouvelle fois. Un titre comme « Elapse » privilégie même ce côté indus quasi martial dès son intro, incluant quelques samples de voix dans le décor, déjà fortement sombre. A mi-chemin de ce titre, les instruments et les râles du chanteur viennent s’ajouter dans un sludge rampant du meilleur effet. On retrouvera cet aspect indus meets sludge dans la conclusion « Abyss » à la lourdeur totalement instrumentale cette fois.

Prisoner officie dans un spectre musical plus ouvert qu’à l’accoutumée mais sait aussi rester fidèle à ses premières amours comme pendant l’expéditif « Sycophant », l’intro de « Tyrant » ou encore l’incroyable « Externalist » nous offrant d’épiques moments blackened crust.

Au final, ce Beyond The Infinite est une surprenante claque de la part de crustos qui ont su redistribuer leurs cartes et sortir de leur zone de confort. Les influences sludge et indus ont su parfaitement s’intégrer à leur recette , rendant l’atmosphère de ce premier long-format aussi glaciale et pesante que survoltée. A découvrir !

  1. Disintegration Of Time
  2. Sycophant
  3. Externalist
  4. Starve
  5. Event Horizon
  6. Beyond The Infinite
  7. Elapse
  8. Tyrant
  9. Abyss

Bandcamp

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *