Moral Void – Deprive

Pas de commentaires      560
Style: blackened crustAnnee de sortie: 2017Label: Translation Loss Records

La formule « crust + black metal » est l’une des tendances fortes de ces dernières années, il faut avouer que cette combinaison de styles contient ce qu’il faut pour appâter l’amateur d’extrémisme musical: de la vitesse, de l’agressivité, le tout baigné dans un univers so dark. Venant de Chicago, Moral Void est un trio, pas si nouveau dans le game. Fondé en 2012, le groupe a en effet derrière lui deux EPs de très bonne facture, ainsi qu’un split avec un autre groupe jouant plus ou moins dans la même cour: Young And In The Way.

Autant le dire d’emblée, Moral Void ne redéfinit pas le moins du monde le blackened crust. On est dans du lieu commun avec ces riffs typiques directs et bien in your face, les vocaux étouffés qui transmettent tout ce qu’il faut de rage primitive, une batterie qui cogne puissamment (avec beaucoup de cymbales) et bien entendu le tout est coulé dans une production adéquate: aussi sale qu’inquiétante. En dépit de quelques ralentissements sludgy/oppressants ça et là (sur l’intro de « Bereft » ou encore l’atmosphérique « Shadow », titre vraiment à part sur cet album), le trio conserve tout du long une féroce intensité, un déferlement de violence qui ne faiblit jamais.

Un torrent de haine correspondant totalement à ce qu’on vient habituellement chercher dans ce genre d’album. C’est punitif, violent et tout ce qu’on veut comme superlatif dans l’esprit, sauf que… Sauf que des wagons d’autres groupes jouent dans ce même registre ces derniers temps et que Moral Void n’y apporte pas vraiment de touche personnelle, d’où cet aspect de redondance qui peut parfois s’amener selon les écoutes. Un léger manque d’inventivité qui n’ennuie pourtant pas du tout lorsque l’on écoute ce Deprive dans un contexte idéal: lorsque l’on a besoin d’un bon gros défouloir après une contrariété ou une mauvaise journée.

Bref, un bon album de blackened crust, homogène et destructeur, qui applique à la lettre le cahier des charges. Pas de surprise donc, mais on en espère quand même un chouia la prochaine fois…

  1. Harvest
  2. Callous
  3. Drudge
  4. Dust
  5. Prey
  6. Frail
  7. Bereft
  8. Deceit
  9. Shadow
  10. Martyr

Bandcamp

beunz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *