Tri-Function Million – Sprukket Jord

Pas de commentaires      256
Style: dark hip hop/indusAnnee de sortie: 2017Label: Dead Seed Productions/Records Of The Flesh God

Dead Seed Productions semble avoir tissé des liens avec le label norvégien Records Of The Flesh God puisque le label français y a déniché Gribberiket (dont je vous ai parlé récemment). Il y a donc aussi récupéré une autre formation locale, j’ai nommé Tri-Function Million qui malgré les apparences n’est pas du tout un groupe de black metal (la cover et le logo mettent pourtant le doute) mais un groupe de « satanic hip hop » (se vantant d’ailleurs d’être le premier du nom). Sorti une première fois en 2009, Sprukket Jord connait donc une seconde vie, et c’est tant mieux !

Monté par un mystérieux trio répondant aux noms de Kyber, UT et REC, Tri-Function Million fait donc bien du hip hop, mais celui-ci est baigné dans un univers très sombre. La production est en effet particulièrement immersive, nous ramenant pas très loin de l’atmosphère industrielle d’un Dälek et avec de nombreux effets hypnotiques. Dès le titre éponyme et son espèce d’onde enivrante, les MCs viennent y ajouter leur flow dynamique, on peut se rendre compte que le norvégien sied parfaitement au style.

Les titres suivants continuent dans la même optique, « Møkketeren » poursuit d’abord l’installation d’un climat glacial, ajoutant même un impressionnant break à mi-parcours où des hurlements s’ajouteront à l’arrière-plan, alors que « Sprukket Jord Del II » est une nouvelle surprise. En effet, la rythmique étant assurée ici par des instruments acoustiques: guitare sèche, percussions dont maracas, mais cette recherche sonore va parfaitement de pair avec les flows complémentaires de nos gaillards (enfin, on regrettera quand même de ne pas avoir pris norvégien LV2), ce titre évoluera ensuite dans une ambiance avec un peu plus d’arrangements pour un résultat global aussi hypnotique qu’original.

Vient le tour de « En Grav For Alle », soit l’un des titres les plus puissants, les plus mélodiques mais aussi les plus lourds de cet album. Un excellent titre me rappelant un peu les collaborations de Sole avec Bong-Ra – mais en moins compréhensible au niveau des textes (quoique j’ai reconnu le mot « nécrophile ») -, dont le break central et le final sont simplement redoutables. Après « I En Verden Av Stein », instrumental étrange, « Avataren » reprend les choses en main avec puissance. Les beats tâchent et les flows sont plus incisifs, notamment le chorus scandé à plusieurs voix, il y a un petit quelque chose des débuts de Dope D.O.D. ici. « Skyggen Del II » change à nouveau d’ambiance grâce à une prod très originale, passant de samples de trompettes martiales à des violons poignants en passant par une onde plutôt enivrante, très réussi. Après « Mark og Fødsel », autre instru où le DJ fait preuve de sa maîtrise du scratch, « Djevlenes Hender » termine cet album dans un esprit plutôt old school, mais toujours avec ce sens du décor, urbain mais metal dans l’âme.

Ce Sprukket Jord passe au final de découverte exotique à véritable révélation hip hop indus. L’occasion pour se pencher sur le reste de la discographie de Tri-Function Million, notamment le split avec UT (qui est apparemment donc partout sur ce split) sorti en décembre 2016, et pourquoi pas sur le reste de la scène norvégienne dont ce représentant se révèle particulièrement réjouissant !

  1. Sprukket Jord
  2. Møkketeren
  3. Sprukket Jord Del II
  4. En Grav For Alle
  5. I En Verden Av Stein
  6. Avataren
  7. Skyggen Del II
  8. Mark og Fødsel
  9. Djevlenes Hender

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *