Kosan – Hearts On Fire

Pas de commentaires      630
Style: synthwave avec éléments disco/popAnnee de sortie: 2017Label: Secret Entertainment

Sébastien dit « Sébou » est tendu mais se sent prêt, il a sorti le costard blanc immaculé, a ouvert sa chemise pour laisser apparaître son début de toison poitrinaire ainsi que sa « chaîne en or qui brille », il se passe un dernier coup de peigne dans la tartine de Vivelle qu’il a sur le crâne en répétant au miroir que ce soir le king du dancefloor, c’est lui ! Et une fois encore, il va tenter de serrer la belle Cindy, la « queen de la night » qui lui met des râteaux depuis des semaines, mais grisée par la Manzana et la musique de Kosan, elle ne devrait pas résister bien longtemps ce soir !

Il faut dire que la bande-son prête à s’ambiancer comme il faut ! Le duo finlandais Kosan assurant aux platines avec leur mix de synthwave aromatisée au disco rital des années 80 mêlé à de la bonne vieille pop synthétique de la décennie suivante. « Hearts On Fire » retentit, Sébou ne se sent plus et va tenter d’user de son déhanché sur le dancefloor, espérant que le regard de Cindy croisera enfin le sien, enivré des notes roses bonbon qui sortent des enceintes et impressionnée par son niveau de danse, façonné par le binge watching des vidéos de Flashdance de sa grande sœur. Aussi, il faut dire qu’il est le seul garçon sur la piste au milieu des robes à paillettes, nombril apparent et chaussures buffalo. Eh ouais, c’est la honte de danser et le rictus des mecs autour de la piste, jusqu’alors occupés à mater en sirotant leur Passoa, en dit long sur l’exploit – ou le ridicule – de Sébou.

Les DJs basculent ensuite sur « Important Notes », titre de synthwave à onde assez envoûtante, beaucoup plus calme que le précédent même si les rythmiques nous plongent toujours dans cette ambiance rétro. Fixant les DJs tandis que les spots fluos donnent dans la lumière plus tamisée, Sébou est un peu désarçonné, lui qui s’attendait à un slow pour inviter Cindy se retrouve à tenter de danser sur un titre beaucoup moins festif, beaucoup plus dark faisant bien redescendre la frénésie et les effets de l’alcool, mais pourquoi pas continuer à guincher se dit-il. Sauf qu’en se retournant vers la piste de danse, il se rend compte que celle-ci est devenue déserte tandis que la salle se vide déjà elle aussi, Cindy ayant même disparu. Alors que les dernières notes retentissent, Sébou se rend compte que Kosan range déjà son matos, eh oui, il est déjà 20 heures et il y a cours demain !

Seulement deux titres, ce n’est vraiment pas assez pour emballer se dit Sébou, sur le chemin du retour sur sa mob à pot Ninja. Il souhaite donc une autre chance et un peu plus longtemps si possible, sur un futur véritable album de ce duo finlandais par exemple. Kosan est nostalgique, remettant au goût du jour de nombreuses sensations de dancefloor d’autrefois. Mais Sébou n’a plus seize ans aujourd’hui, mais bien vingt-cinq de plus, et il donnerait tout pour retourner à cette époque, Kosan lui permet de changer un peu de ses éternels CDs de compilations dance (Top DJ etc.), il a d’ailleurs gardé son costard blanc pour un futur nouveau set des finlandais…

  1. Hearts On Fire
  2. Important Notes
beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *