The Last Of Lucy – Ashvattha

Pas de commentaires      316
Style: death metal technico-spatialo-jazzyAnnee de sortie: 2017Label: autoproduction

Des champignons, un cerveau, une pyramide et plein d’autres éléments spatiaux, pas de doute à avoir, on va triper un maximum avec The Last Of Lucy. Sauf qu’avec leur logo, on peut tout de suite rejeter nos attentes stoner en faveur du death metal technique. En effet, le groupe en joue bien mais y incorpore de nombreux éléments issus d’autres styles comme du mathcore, du grind, un peu d’electro façon sci-fi et du jazz.

Avec un tel visuel et concept, difficile de ne pas penser à Rings Of Saturn ou aux débuts de The Faceless tant par le mitraillage de fûts, les riffs maousses côtoyant les cavalcades de notes que par les vocaux bien grassouillets (tantôt growlés, tantôt plus stridents). Or les californiens font une tambouille bien à eux, certes très dense mais aérée de passages mélodieux au détour d’un solo, d’un interlude (il y en a deux sur cet album) ou d’un inattendu break jazzy où le saxo vient apaiser la tornade (les trois premiers titres, découpés en autant de chapitres, sont incroyables de violence et de virtuosité).

Comme Archspire que j’ai récemment encensé, The Last Of Lucy sort de l’aspect trop hermétique du tech death grâce à ses atmosphères parfois aériennes, parfois plus sombres, toujours captivantes quoiqu’il arrive. Les compos auront beau être un enchevêtrement de notes aux rythmes chaotiques variant à de très nombreuses reprises, aucun sentiment de trop-plein ni de démonstration trop pompeuses ne viendront déranger l’écoute de cet album (qui sera tout de même assez difficile à appréhender vu sa complexité). Une (re)trouvaille qui vient se hisser dans le haut du panier 2017 du genre.

  1. Chapter I – Epiphyte
  2. Chapter II – Odyssey
  3. Chapter III – Ashvattha Awaits
  4. Hypostatize (Interlude)
  5. Obsidian Archetype
  6. Advertent Avidity
  7. Vigilance (Interlude)
  8. Formication
  9. Agarttha
  10. Permutation (Outro)

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *