The Texas Chainsaw Dust Lovers – Film Noir

Pas de commentaires      481
Style: stoner rock'n rollAnnee de sortie: 2017Label: Autoproduction

Un peu plus de trois ans après ma découverte de The Texas Chainsaw Dust Lovers par l’intermédiaire de leur sympathique EP  The Wolf Is Rising (2014), j’ai quelque peu perdu de vue le quartet parisien qui a pourtant sorti en 2016 un premier long-format (dont je n’ai pas eu connaissance) intitulé Me And The Devil. A peine un an plus tard, revoici le groupe armé d’un second album dont le titre, Film Noir, ne ment pas, cet album aurait bien pu servir de bande originale à un film du genre, ou plutôt à celle d’un western car l’atmosphère semble toujours située du côté des plaines du Colorado.

On connaissait déjà l’amour porté par TTCDL au septième art, notamment par leur reprise de « A Man Of Constant Sorrow » (O’Brother), cette fois c’est carrément une sorte de concept-album qui nous est proposé, de son générique de début ballade façon western « Thank You For The Song » à celui de fin, totalement dans le même esprit, entre un Chris Isaac et grands espaces désertiques avec le personnage principal s’éloignant vers l’horizon.

Et entre le début et la fin du film, le groupe démontre qu’il n’a rien perdu de son énergie, délivrant à la suite des brûlots entre stoner et rock’n roll dont on peut reconnaître l’influence Queens Of The Stone Age (sur « My Rock’n roll Died » par exemple), mais l’évolution notable est le parfait mélange de cette atmosphère southern faite d’échos de micro dans lequel le chanteur se transforme en crooner, alliée à une puissance instrumentale inouïe (« Martyr With A Plan » ou quand gros son et saxo groovy font bon ménage). Sans oublier leur aspect plus radical (« Camouflage » ou  « California sur Marne », dans le genre bien déchaîné), TTCDL multiplie les trouvailles et surprend l’auditeur à chaque fois: de sa guitare acoustique introduisant « Fandango » (un titre devant bien épique par la suite) au sautillant « Let It Bleed » en passant par un gospel « Come To The River » a cappella (avec une discrète guitare sur la fin) du meilleur effet.

Bref, un Film Noir très agréable à suivre, fourmillant d’idées autant au niveau des mélodies (toutes très accrocheuses) que de l’ambiance (très réussie) nous plongeant littéralement dans un western. Une très chouette confirmation à écouter et réécouter en attendant leur prestation au prochain Hellfest !

  1. Thank You For The Song
  2. Camouflage
  3. Let It Bleed
  4. My Rock’n roll Died
  5. The Minute
  6. Come To The River
  7. Martyr With A Plan
  8. California sur Marne
  9. Fandango
  10. End Title: Film Noir

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *