Void Of Vision – Disturbia

Pas de commentaires      247
Style: metalcore/djentAnnee de sortie: 2017Label: UNFD

Un an après Children Of Chrome, revoici les australiens de Void Of Vision armés cette fois d’un EP quatre-titres, histoire de ne pas se faire oublier au milieu des sorties metalcore/hardcore locales, vraiment très nombreuses dans le créneau. Pas de véritable changement au niveau de l’angle d’attaque, on est toujours dans du puissant et calibré.

Pourtant « Spite » va surprendre quelque peu: ultra tendu, ce court titre d’intro tend à vouloir mettre cet EP sur des rails beaucoup plus agressifs qu’à l’accoutumée. Le single « Ghost In The Machine » semble confirmer tout ça en démarrant de manière djent bien virulente avant de retomber dans ses travers du refrain chanté tout plein de miel (refrain dans lequel on perçoit d’ailleurs un bout de copie de Linkin Park), même si l’ensemble demeure efficace, on déchante un peu. « You Will Bring Me Down » va peu ou prou revenir dans cette même alternance couplets méchants/refrains gentils téléphonés, sans en avoir l’air, ça reste en tête sans pour autant donner envie d’appuyer sur « repeat ». Enfin « Grey Area » et son grésillement terminent cet EP de manière plus sautillante d’abord puis plus atmosphérique (tout en nous épargnant le chant clair cette fois-ci, merci), c’est définitivement sous ce visage que Void Of Vision est le plus convaincant.

Un EP mi-figue mi-raisin qui reprend au final tout ce qu’on avait pu voir dans l’album précédent: du gros son contrasté par des mélodies un brin casse-gueules, manquant cruellement d’inédit et de spontanéité. Toujours peu éloigné d’un Volumes, le groupe australien comble son manque d’originalité par son énergie, à voir si cela se perpétuera sur un prochain long-format…

 

  1. Spite
  2. Ghost In The Machine
  3. You Will Bring Me Down
  4. Grey Area
beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *