Selva – Doma

Pas de commentaires      297
Style: post black metal/screamoAnnee de sortie: 2018Label: Overdrive/Shove Records/General Soreness/Nothing Left/Tanato Records...

Deux ans après le puissant Eléo, les italiens Selva font leur retour avec ce Doma, soient deux longs titres de onze et quatorze minutes, mixant toujours black metal et éléments post. L’univers déployé par le groupe de Lodi se veut donc progressif, dessinant des atmosphères lugubres volant souvent en éclat par des passages très agressifs. De quoi être séduit si vous avez apprécié l’album précédent…

« Silen » démarre lentement par une onde glaciale pendant environ quatre minutes, l’ambiance hantée se voit soudain contrastée par une déferlante de blasts et de cris désespérés sur fond d’intenses trémolos. La suite de ces onze premières minutes possède bien des variations, de vitesse comme d’intensité, la voix se taisant même pour une intense montée façon post-rock épique avant un retour de la violence vocale. Une première piste hypnotique collant la chair de poule.

« Joy » poursuit sous les mêmes auspices, dépressives et rageuses mais contenant de bouleversantes mélodies au travers de ce mur sonore. A la manière d’un Downfall Of Gaia, les transitions vers les séquences post sont travaillées au millimètre près, nous gratifiant de lâchers de violence tristounette calmés par des séquences plus lumineuses, notamment la conclusion post-rock plus douce.

Bref, Doma est une jolie confirmation après le très bon Eléo, Selva se réappropriant une nouvelle fois le post-black en l’habillant d’une saisissante froideur contrastée de quelques lichettes de chaleur post-rock au milieu. Exigeant mais passionnant.

  1. Silen
  2. Joy

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *