Fister – No Spirit Within

Pas de commentaires      306
Style: sludge/doom Annee de sortie: 2018Label: Listenable Records

Après avoir partagé des splits ces dernières années avec des groupes parmi les plus influents actuellement en matière de doom (Primitive Man, Dopethrone ou encore Chrch), Fister revient à du boulot personnel, en l’occurrence ce No Spirit Within, quatrième long-format et le premier pour Listenable Records.

Les trois doomsters de St-Louis, Missouri, débutent les hostilités par « Frozen Scythe », intro instrumentale dans un esprit quasi western mutant sans transition dans un doom/sludge ténébreux avec « Disgraced Possession ». Surprenant de constater comment Fister parvient à passer de la lumière (étant donné le côté « rock » de l’intro) à l’obscurité la plus totale. Ce premier « vrai titre » nous ramène donc dans une longue procession funèbre où les voix blindées d’écho s’impriment totalement à ces lourds riffs nihilistes. Le long solo à mi-parcours renforce le côté oppressant de l’atmosphère, une atmosphère qui ne va bien entendu pas vraiment retrouver des couleurs avec les titres suivants !

En effet, « Cazador » nous enchaîne en nivelant tout vers le bas: la tempo et la voix pitchée encore plus lugubre qu’avant nous accueillent avec un décor chatoyant. Sauf que Fister cache bien son jeu en accélérant soudain dans un crust ravageur, puis baissant à nouveau le rythme pour à nouveau écraser nos cervicales par leurs riffs sludge/doom tout en pesanteur. Une juxtaposition de tempos et d’influences qui fait tout le sel de la recette de Fister, incluant dans son doom de nombreux éléments extérieurs: des phases apaisées façon western laissant place à de féroces accélérations pendant le monolithique morceau-titre, des atmosphères grésillantes pendant « Heat Death » ou encore l’excellent final « Star Swallower » et ses terrifiantes neuf minutes de sludge à ambiance inconfortable, ultimes graines de désolation semées dans nos pauvres esgourdes.

Fidèles à eux-mêmes malgré les petites nouveautés mentionnées plus haut, les trois gaillards déversent avec ce No Spirit Within un nouveau bloc monolithique de gravats enrichis au plomb et à la noirceur la plus extrême, tout ça saupoudré d’une aura malfaisante et morbide. Bref, comme tout album du genre se doit d’être !

  1. Frozen Scythe
  2. Disgraced Possession
  3. Cazador
  4. I Am Kuru
  5. No Spirit Within
  6. Heat Death
  7. Star Swallower

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *