Neck Of The Woods – The Passenger

Pas de commentaires      217
Style: metalcore progressif meets death techniqueAnnee de sortie: 2017Label: Basick Records

« Devin Townsend working with Converge« , voilà le genre de description qui incite a aller écouter un album ! Cet album se nomme The Passenger et il s’agit du premier long-format des canadiens Neck Of The Woods. Suite a un EP éponyme sorti en 2015, le combo de Vancouver a signé sur Basick Records, l’occasion d’exporter un peu plus sa mixture de metalcore et de death metal mélo-technique.

Car c’est dans ce créneau qu’officie essentiellement le groupe canadien, le Converge je veux bien qu’il s’agisse d’une de leurs influences mais voilà, celle-ci n’est clairement pas la plus perceptible, pas beaucoup plus que celle de Devin Townsend d’ailleurs. Non en réalité, The Passenger est une nouvelle mise a jour d’un metalcore progressif dans l’esprit d’un Misery Signals principalement (de la qualité technique des riffs aux puissants vocaux), de l’approche technico-mélodique de Darkest Hour (réminiscence flagrante pendant « Nailbiter » notamment), puis avec de nombreuses touches prog ça et là (les solos, sur « You’ll Always Look The Same To Me » par exemple).

En dépit de son aspect mastoc et démonstratif un peu éreintant, The Passenger renferme bien des qualités, à commencer par son duo de guitaristes particulièrement impressionnant, tant dans ses cavalcades infernales que dans ses accès mélodiques (affirmés lors d’interludes permettant de reprendre un peu ses esprits après des morceaux plutôt denses). Le reste des musiciens est aussi irréprochable meme si le côté monocorde du chanteur peut un peu lasser selon les écoutes.

Mais il s’agit la d’une des légères faiblesses de ce très bon premier album dont la puissance d’impact et la qualité de composition sont déjà très hautes. Une excellente découverte !

  1. Bottom Feeder
  2. Nailbiter
  3. White Coats
  4. Open Water
  5. You’ll Always Look The Same To Me
  6. Face Of The Villain
  7. Drift
  8. Foothills
  9. Before I Rest

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *