Panopticon – The Scars Of Man On The Once Nameless Wilderness (I and II)

Pas de commentaires      452
Style: black metal/folk/bluesAnnee de sortie: 2018Label: Bindrune Recordings/Nordvis Productions

Pour qui ne le saurait pas encore, Panopticon est le projet d’un mec nommé Austin Lunn produisant sa musique seul chez lui. Autrefois dans le Kentucky, désormais établi dans le Minnesota, le gaillard aura attendu un peu plus de trois ans (bien qu’il y ait eu un split et un single entre-temps) pour sortir The Scars Of Man On The Nameless Wilderness, double-album de 18 (!) titres pour plus de deux heures de musique, on comprend un peu mieux les délais un peu prolongés. Toujours dédié à la nature et à la spiritualité, son black metal mâtiné de folk n’a jamais été aussi captivant, réalisant une jonction naturelle entre la Scandinavie et les Appalaches.

Et si en voyant la quantité de titres, on aurait tendance à se décourager avant d’en avoir écouté une seule note, les premières mesure quasi bluegrass de « Watch The Light Fade » vont nous mettre dans de bonnes dispositions pour recevoir la suite. « En hvit ravns død » et son mur batterie/guitare nous accueillant enfin du côté du black metal, avec une touche mélodique en arrière plan donnant une aura épique renforcée sur la fin avec l’apparition d’un violon. Épique sera aussi l’adjectif idéal pour « Blåtimen », typiquement « sognametal », cet excellent titre aux mélodies renversantes est un hommage assumé à Valfar de Windir (qui comme chacun sait est mort de froid dans une forêt norvégienne en 2004).

Le black metal délivré par Lunn renferme toujours cette aura froide mais sensible, la voix étant reléguée loin derrière afin de laisser les envoûtantes atmosphères faire tout le travail. Les blasts et la rage vocale du bonhomme mènent toujours mais viennent souvent se calmer pour mieux permettre aux émotions de s’exprimer, de très sombres émotions attention ! On se laisse emporter par ces longues plages où les harmonies étonnamment sereines côtoient le froid glacial des forêts nordiques (les quelques bruitages forestiers, de feu crépitant ou de rivière renforçant le sentiment d’immersion).

La seconde partie risque de surprendre son monde. Exit le black metal et bonjour au blues/bluegrass/americana/folkwhatever. « The Wandering Ghost » nous accueille avec la voix chantée éraillée de Lunn, habitée ici telle un mix de Johnny Cash et de Tom Waits (mais qui gagnera en clarté et en puissance sur les titres suivants) et accompagnée par des instruments typiques de la scène country/bluegrass tels qu’une mandoline, un banjo, un dobro, un accordéon, un harmonica… Dans ce registre pas vraiment nouveau chez lui (remember l’album Kentucky), Lunn parvient à conserver cette beauté très froide et les émotions prenant ici une dimension d’autant plus dramatique. Cependant cette partie n’est pas seulement acoustique, les guitares électriques et les claviers accompagnant parfois Lunn en créant un voile atmosphérique (« A Cross Abandoned » ou le final post-rock de « (Cowering) At The Foot Of The Mountain »). Les intégristes du metal peuvent tiquer mais il se doivent de tenter cette seconde partie, finalement complémentaire à la première tant les mélodies désenchantées et la beauté du son des instruments traditionnels ont le même effet.

Ce nouvel album de Panopticon est au final une avalanche de sensations, des hivers rugueux sur fond de marches dans des forêts enneigées (de tempêtes en accalmies) jusqu’au retour au coin du feu, histoire de se réchauffer avec un peu de whisky et la chaleur du folk ricain, le vrai, l’authentique, bref pas celui des danses in-line que pratique ta tata Simone avec ses copines. Un album ambitieux, très dense et unique en son genre qui va clairement faire date en cette déjà très riche année 2018.

  1. Watch The Light Fade
  2. En Hvit Ravns Død
  3. Blåtimen
  4. Sheep In Wolves Clothing
  5. A Ridge Where The Tall Pines Once Stood
  6. En Generell Avsky
  7. The Singing Wilderness
  8. Snow Burdened Branches
  9. The Moss Beneath The Snow
  10. The Wandering Ghost
  11. Four Walls Of Bone
  12. A Cross Abandoned
  13. Beast Rider
  14. Not Much Will Change When I’m Gone
  15. Echoes In The Snow
  16. The Itch
  17. (Cowering) At The Foot Of Mountain
  18. The Devil Walked The Wood

Bandcamp

beunz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *