Majesty Of Silence – Zu Dunkel Für Das Licht

Pas de commentaires      185
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2018Label: Rockshots Records

Nommé autrefois Culture Shock (1994-1996), Majesty Of Silence est un groupe de black metal officiellement né en 1996 en Suisse sous la forme d’un trio. S’en suivent trois albums en sept ans avant que le batteur ne quitte le navire suite à Lichtstille (2006). Huit longues années de hiatus plus tard (débuté en 2010), les deux membres restants décident de réactiver le groupe en 2016. Deux ans après, nous voilà avec Zu Dunkel Für Das Licht (« trop sombre pour la lumière »), un nouvel album très dense de quasiment 1 heure 20 dont la composition avait débuté au moment de leur pause. 

Dense, c’est le mot, car ça oui, cet album renferme énormément d’éléments, des éléments théâtraux, commençons par eux, qui parsèment ça et là les titres du duo et qui contribuent à l’installation d’une atmosphère toute personnelle, un brin gothique. « Der Untergang » débute donc par une espèce de courte incantation déclamée par une voix féminine puis par une (des) voix déformée(s) démoniaque(s), et vlan! Débarque sans crier gare une cascade de riffs très tranchants, début d’un trip black metal old school entrecoupé de multiples arrangements s’additionnant naturellement, tels que les synthés à l’ancienne ou encore les quelques voix d’opéra qui accompagnent idéalement les riffs épiques distillés par le duo (tout ça dans le premier titre !) .

Cette approche alliée au chant en allemand nous ramène sensiblement dans le sillage de Dornenreich, notamment de leur fabuleux Her Von Welken Nächten (2001) dont on retrouve le même type d’ambiances, ténébreuses certes mais illuminées de parties aux claviers souvent majestueuses (justement…). Puis il y a surtout ces nombreuses descentes en trémolo, parfaites pour aller conquérir la Prusse à dos de canasson, l’épée à la main. En dépit de quelques petites longueurs (difficile de rester alerte sur une telle durée) et d’un aspect un peu décousu (les idées foisonnent chez le duo), Majesty Of Silence nous livre un album de black metal mélodique « de tradition » comme il en sort trop peu ces dernières années.  Une agréable découverte.

  1. Der Untergang
  2. Das Feuer
  3. Der Zahn Der Zeit
  4. Unerwarteter Besuch
  5. Endstille
  6. Dem Engel Noch Zühoren
  7. Klangfeind – Neuzeithasser
  8. Traurige Geschicht’
  9. Rudi
  10. Sonne
  11. Weisse Weit
  12. Zweiundzwanzig
  13. Erlösung
  14. Stille
beunz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *