Clegane – Funeral At Sea

Pas de commentaires      369
Style: doom metalAnnee de sortie: 2018Label: Almost Famous

Les amateurs de Game Of Thrones auront reconnu le patronyme, Clegane est une jeune formation parisienne née en 2016. Après avoir sorti une démo l’année suivante, le trio revient avec un premier full-length de seulement cinq titres, cependant des titres oscillant entre sept et dix minutes ! Avec de telles durées, on ne s’attendait pas à du grind expéditif bien entendu, non ici la lenteur doom mène les débats, sauf que Clegane s’emploie à se forger une personnalité…

« Desert Land » lance ce Funeral At Sea par un saisissant contraste de riffs (très) grésillants par-dessus lesquels une voix clean très lancinante, presque grunge, viendra suivre cette rythmique plutôt posée. Cette voix évoluera par la suite, brisant cet espèce d’onirisme par des cris assez stridents. Des incartades énervées (plus déchaînées sur le final) dans ce morceau d’ouverture qui viennent contraster cet univers entre doom et grunge développé par le groupe. Le morceau-titre poursuivra sous les mêmes auspices, entre saturation extrême, langueur et mélodies vocales plutôt aériennes judicieusement contrebalancées par des séquences où la voix acérée comme les riffs plus hachés viennent ajouter une touche quasi black metal à l’ensemble.

« Wild Pigs » rallonge ensuite durer un petit peu plus les festivités, installant pour le coup une atmosphère psychédélique, notamment grâce à une réverb dans la voix (qui laissera pourtant généreusement le champ libre aux instruments seuls sur ce titre), accompagnant la pesanteur de riffs tutoyant les limbes les plus crépusculaires. Idem pour « Hunting Dogs », sonnant comme le titre le plus vocalement énervé de l’album, une (quasi) absence de calme qui sied plutôt bien à Clegane ! Enfin « Forbidden Dreams » termine cet album par une atmosphère ambivalente, entre harmonies renforcées par quelques choeurs et toujours cette férocité. A noter l’accélération rythmique en fin de morceau, sortant quelques instants du gras ronron composant la majorité de Funeral At Sea. Un convaincant premier album à l’ambiance singulière, sombre mais possédant quelques touches lumineuses, résolument destiné aux amateurs de doom.

  1. Desert Land
  2. Funeral At Sea
  3. Wild Pigs
  4. Hunting Dogs
  5. Forbidden Dreams

Bandcamp

beunz

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *