Marduk – Viktoria

Pas de commentaires      245
Style: Black MetalAnnee de sortie: 2018Label: Century Media

Autant le dire de suite je n’ai jamais été un grand adepte de Marduk (période Legion) et je n’avais jusque-là que très peu suivi le parcours des suédois avec leur nouveau chanteur (Mortuus, également connu sous le pseudonyme Arioch, seul membre de Funeral Mist). J’avais pourtant fait l’acquisition en son temps de Rom 5:12, premier album sur lequel Mortuus contribuait réellement (il chantait déjà sur Plague Angel sans avoir participé à son écriture). Si j’avais apprécié l’album, force est de reconnaître qu’il n’a que très peu tourné et que je le connais finalement assez mal encore aujourd’hui. J’ai complètement fait l’impasse sur la suite (qui est pourtant très bonne, rattrapage fait depuis, en particulier Serpent Sermon, mais surtout Frontschwein qui précède ce cru 2018).

Mais c’est finalement ce Viktoria qui m’aura fait replonger et me réintéresser à ce groupe. Un album dont vous lirez pourtant de nombreuses critiques mitigées. Il s’agirait en effet d’un Marduk en roue libre (thèse qui serait d’ailleurs accréditée par la durée de l’album – 32 minutes, ce qui en fait l’album des suédois le plus court depuis Panzer Division Marduk). Je laisse cette analyse (qui se défend certainement) aux spécialistes du groupe.

Pour ma part je me contenterai de constater que je prends un panard pas possible à l’écoute de ce disque, efficace, presque punk par moments (rien que sur « Werwolf » le titre d’ouverture) et sur lequel Mortuus fait encore des merveilles, confirmant sans mal qu’il est l’un des meilleurs chanteurs de black en activité (ce que son nouvel album en tant que Funeral Mist, également sorti ces jours-ci, confirme également). Je vous défie de me trouver un chanteur aussi sauvage et vicieux que lui (surtout depuis que Roman Saenko a mis fin à l’aventure Hate Forest).

Rien que la triplette d’ouverture (« Werwolf » / « June 44 » / « Equestrian Bloodlust ») devrait satisfaire les plus accrocs aux assauts frontaux des suédois. De même que « Narva », « The Last Fallen », « Viktoria » et « The Devil’s Song » qui sont presque aussi puissants et réussis. « Tiger I » et « Silent Night » sont quant à eux les ambassadeurs de la facette « lourde et rampante » que le groupe développe semble-t-il sur chaque album depuis l’arrivée de Mortuus. Et ils sont également de très bonne facture. En roue libre peut-être, il n’empêche qu’on cherche encore les titres qui viendront mettre à mal le niveau général de l’album. Morgan a clairement choisi de proposer des compositions efficaces et directes, oubliant les fioritures et les titres à rallonge qu’il a pu écrire sur certains opus du groupe. Et rien à dire, c’est une réussite.

Quoi de mieux pour accompagner un album de courte durée tout en efficacité, qu’une thématique frondeuse ? Après un écart de quelques albums sur le satanisme, le guitariste et compositeur principal du groupe a en effet choisi de revenir à ses thématiques guerrières favorites depuis Frontschwein, et on les retrouve encore ici, à commencer par cette pochette qui fleure bon l’imagerie de propagande à l’ancienne. On a aussi droit, outre les textes que je n’ai pas spécialement approfondi je dois dire, à quelques sifflements de bombe sur « Narva » qui mettent dans l’ambiance.

S’il fallait choisir entre le Marduk et le Funeral Mist, nul doute que ce dernier aurait l’avantage. Mais de notre côté on ne voit pas ce qu’on pourrait reprocher à cet excellent album de Marduk, satisfaisant de A à Z et qu’on a clairement envie d’écouter et réécouter. Si c’est pas un gage de qualité…

Tracklist :
01 – Werwolf
02 – June 44
03 – Equestrian Bloodlust
04 – Tiger I
05 – Narva
06 – The Last Fallen
07 – Viktoria
08 – The Devil’s Song
09 – Silent night

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 836 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *