Unborn Generation – Vøid

Pas de commentaires      157
Style: grind'n roll/crustAnnee de sortie: 2018Label: Inverse Records

Trio finlandais fondé en 2002, Unborn Generation a sorti de manière assez confidentielle deux EPs puis cinq albums avant ce Vøid. Jouant du « grind’n roll » (étiquette autoproclamée), le groupe de Jyväskylä fait pourtant preuve sur ce nouvel album d’une certaine nouveauté: son chanteur principalement (autrefois uniquement guitariste mais doté d’une voix bien rocailleuse) permettant l’injection de « mélodies » un peu plus franches et d’un feeling crust ravageur.

Grind et crust ont souvent fait bon ménage même si les albums du genre ne sont pas les plus nombreux aujourd’hui. Unborn Generation nous ramène ainsi sur les terres du Stigmata de Skitsystem dès les premières mesures de « Shadow »: rapide, brutal et contenant du riff bien épique, la sensation de puissance se révèle jouissive. Et comme chez un Disfear ou un Wolfbrigade, le groupe concentre principalement ses assauts sur les blasts et le pouvoir du d-beat: des riffs accordés bien bas (partant de temps en temps vers du trémolo pour une touche épique pas dégueulasse) tandis que le vocaliste éructe continuellement mais sans lasser.

La formule est redoutable, contenant toute la rage inhérente au style, et elle impressionne notamment lorsqu’elle est expédiée en très peu de temps, sur « Preacher », « Underground » ou « Succubus » où l’on tourne autour de la minute. Mais Unborn Generation n’en oublie pas de varier les plaisir en ralentissant régulièrement dans du riff sludge plus groovy comme pendant « Trickster », le passage central de « Harbinger » ou la conclusion éponyme, quelle que soit la vitesse, c’est sous le signe de la lourdeur que s’exprime leur véhémence.

Sans inventer le fil à couper le crust (ou le grind, à vous de voir), ce Vøid est une redoutable tornade, méchante et tendue. Une chouette découverte prouvant qu’au nord, le genre n’est pas uniquement représenté par la Suède.

  1. Shadow
  2. Ritual
  3. Preacher
  4. King
  5. Terminal
  6. Trickster
  7. Underground
  8. Harbinger
  9. Succubus
  10. Diehard
  11. Wrath
  12. Daggers
  13. Void

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *