Shaidar Logoth – Chapter II: The Ritualist

Pas de commentaires      214
Style: black metal/ambientAnnee de sortie: 2018Label: Sentient Ruin Laboratories

Shaidar Logoth est un projet mené par un duo de Minneapolis: Steven Henningsgard (ex Iron Thrones, ex Nehemiah), multi-instrumentiste de son état, et Adam Clemens (Skeletonwitch, Wolvhammer, Noose Rot) à la voix. Sorti une première fois en 2015, Chapter II: The Ritualist connait une réédition sur Sentient Ruin Laboratories, l’occasion de se (re)pencher sur cet album de black metal à l’ambiance hantée.

« Drink Thine Wretched Wine » nous accueille en effet dans une sorte de messe noire en slow-motion, l’atmosphère oppressante s’installant autour d’un mur de son opaque. La voix de Clemens transperce parfois ce voile pour du spoken word façon Leviathan. Il ne se passe pas grand chose alors mais on se dit que quelque chose pourrait surgir. Pourtant il faut attendre « The Scourge » pour un peu d’action. Un titre qui va changer la donne du tout au tout, montrant que Shaidar Logoth sait aussi sortir de sa torpeur en accélérant, et avec son riffing énergique, son black metal ici plus proche de la première scène du genre. Malgré cela, le côté ambient du groupe se ramènera à nouveau en fin de morceau.

Une fin de morceau tel un prélude à « The Blight » et sa première partie post-metal. Un brin répétitive, cette première partie va soudain voler en éclat dans un black metal atmosphérique, d’abord instrumental puis à nouveau pénétrant suite à un nouvel interlude. Bref, un titre tortueux où l’on passe de l’inquiétude à la plénitude avant se faire enchaîner par la véhémence du duo. Une violence qui se poursuivra sur « A Realm Beffiting His Majesty », climax du « style Shaidar Logoth » entre son entrée façon Mayhem qui mutera ensuite vers une ouverture plus lumineuse, où le drone se met à côtoyer des effets de synthés majestueux.

Un second effort plutôt intéressant au final pour un projet de black metal qui n’en est pas totalement. Les phases ambient s’intègrent parfaitement au reste et malgré certaines petites longueurs, l’immersion se fait sans problème. Une solide découverte recommandée aux amateurs de Blut Aus Nord et autres électrons libres de la scène BM.

  1. Drink Thine Wretched Wine
  2. The Scourge
  3. The Blight
  4. A Realm Beffiting His Majesty

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *