Euclid C Finder – A Standard Basis For The Set Of All Discontent

Pas de commentaires      201
Style: math/grindAnnee de sortie: 2018Label: Autoproduction

Euclid C Finder est le projet solo de Michael Mehl de Kiss The Sky Goodbye, Neck First et Egarra. Des groupes qui doivent d’emblée titiller les amateurs de « Myspacecore ». Un peu comme sur ses groupes d’origines, le gaillard mixe grind et mathcore dans une incroyable frénésie.

Pour son premier EP, Euclid C Finder n’y va pas avec le dos de la cuillère question vitesse et violence. Tout, absolument tout virevolte, de la guitare à la voix arrachée en passant par la batterie programmée sur son maximum. C’est qu’on aurait presque l’impression qu’il n’avait qu’un court timing pour enregistrer cet album, donc tout a été expédié en deux fois moins de temps que prévu.

Avec ses petites 44 secondes, « Morning Glory (Quantico 3mph) » expédie donc le bouzin entre une avalanche de blasts et une seconde partie idéale pour mosher. C’est que cette mixture pré-2010 popularisée par des groupes disparus tels que Heavy Heavy Low Low ou Me And Him Call It Us n’est plus trop en vogue aujourd’hui (bien que le retour de Daughters s’annonce plutôt excitant), pourtant le bonhomme réussit à faire sonner ça de manière très engageante à l’image du très bon « I Just Want To Live In A Banach Space » qui vaut pour son gros break et son final survolté ou de l’incroyable « You Too Can Be A Toxic Avenger! » qui mèle riffs façon chaos et du breakdown qui claque en son sein.

« A Proof About Hungry Ghosts » poursuit dans une extrême vitesse jouissive avant de finir avec « October 31st, 1994 », titre qui affiche étonnament 3 minutes au compteur, la faute à un break central avec arpège mais une folie qui demeure au beau fixe. En seulement cinq tout petits titres fleurant bon la production maison (avec sa boite à rythme pas du tout gênante), ce projet fait déjà espérer une suite tout aussi supersonique…

Bref, on a ici une très courte mise en bouche que tout amateur de math/grind se doit d’écouter ! Une petite tornade de violence frénétique à se passer juste avant le nouvel EP éponyme venant tout juste de sortir et qui s’annonce aussi secoué que celui-ci. Promis, on vous en parle bientôt !

  1. Morning Glory (Quantico 3mph)
  2. I Just Want To Live In A Banach Space
  3. You Too Can Be A Toxic Avenger!
  4. A Proof About Hungry Ghosts
  5. October 31st, 1994

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *