Idles – Joy as an Act of Resistance

Pas de commentaires      223
Style: Rock / PunkAnnee de sortie: 2018Label: Partisan Record

Ça y est, la reconnaissance semble enfin en bonne voie d’acquisition pour les anglais d’Idles qui auront donc su avec ce nouvel album Joy as an Act of Resistance, battre le fer tant qu’il était chaud, suite à la sortie en mars 2017 du déjà très bon Brutalism. L’inspiration semble là et bien là et le groupe a bien raison d’en profiter. Ça tombe bien d’ailleurs car les auditeurs que nous sommes en profitent également en ayant désormais un album encore meilleur que le premier à se mettre dans les feuilles… Pensez-vous, même la Fnac en parle comme d’un des albums importants de la rentrée, ce qu’on ne viendra pas contredire!

Ce Joy as an Act of Resistance est en effet absolument irrésistible et ce dès la première écoute, en particulier dès que ce « Colossus » se transforme passant de l’entrée en matière qui monte crescendo sur plusieurs minutes et semble finalement s’interrompre brutalement, pour mieux se métamorphoser en brûlot incendiaire punk. Et la pression est maintenue sur « Never Fight a Man with a Perm », ses paroles qui déforment le standard de Nancy Sinatra (« These Boots are made for Walkin' » devenant ainsi « These Boots are made for stampin' ») pour en faire un putain de morceau punk qui évoque un Future of the Left dans ses meilleures heures (qui commencent à être bien derrière nous j’en ai peur).

Evidemment l’un des attraits majeurs du groupe s’incarne dans la personne du chanteur Joe Talbot, chanteur tatoué incarnant magnifiquement l’attitude punk qu’on est en droit d’attendre d’un groupe comme Idles (« I’m Scum » scande-t-il en toute logique). Sa voix délurée et habitée est la star de l’album comme sur Brutalism, évoquant d’ailleurs celle du chanteur de the Drones avec qui le groupe semble partager, sinon la même approche stylistique, au moins ce je m’en foutisme punk et foutraque, et ce goût pour les anti-mélodies vocales.

Abordant en outre des thèmes d’actualité avec humanité et humour (« Danny Nedelko », nom d’un ami de Joe Talbot, et qu’il utilise comme étendard de la thématique de l’immigration, la punchline « I put homophobics in a coffin » sur « Colossus », « I’m a real boy, boy, and I cry », I kissed a Boy and I Liked It » sur « Samaritans ») ou en misant sur le registre basique du punk sur « Television » (« I go outside and I feel free, cause I smash mirrors, and fuck TV ») , le groupe tape juste dans tous les registres et atomise la concurrence, même lorsqu’il lève le pied à mi-parcours sur « June », ballade clocharde touchante qui sort les crocs lorsqu’il le faut, avant que le groupe ressorte justement l’artillerie punk/rock pour la deuxième moitié de l’album qui restera impeccable (avec allez peut-être une petite baisse de régime sur « Cry to Me » surtout après la claque « GREAT » / « Gram Rock ») jusqu’à un « Rottweiler » sans concession. Le groupe incarne à merveille la résistance contre la connerie de tous bords en 2018, prônant au contraire l’amour, le respect et… la joie, valeurs bateau mais plus indispensables que jamais dans le contexte mondial délétère qui est le nôtre…

Joy as an Act of Resistance place à la fois la barre très haut pour le genre « rock à tendance punk » et les albums à paraître dans le style en 2018, mais aussi pour la suite discographique d’Idles. On leur fait confiance mais il sera difficile de faire mieux que cet album qui fait au final passer Brutalism pour un gentil petit brouillon. En attendant on prend vite sa place pour aller voir Joe et sa bande sur scène puisqu’ils passent très bientôt à côté de chez nous…

Tracklist :
01 – Colossus
02 – Never fight a Man with a Perm
03 – I’m Scum
04 – Danny Nedelko
05 – Love Song
06 – June
07 – Samaritans
08 – Television
09 – Great
10 – Gram Rock
11 – Cry to Me
12 – Rottweiler

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 836 articles sur Eklektik.

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *