Faanefjell – Dovrefall

Pas de commentaires      191
Style: folk/black/death metalAnnee de sortie: 2018Label: Mighty Music

Le mélange entre folk, viking et black metal est souvent un piège, la scène dite pagan ayant connu une certaine hype il y a quelques années nous gratifiant de groupes plutôt festifs tels que Finntroll, Trollfest et autres Korpiklaani, rameutant en festival de nombreux gueux descendant des bières dans leurs cornes en plastique. Une exposition (et un succès) ne permettant pas vraiment de distinguer les groupes à la musique plus « sérieuse ». Faanefjell appartient à cette catégorie, s’affirmant davantage comme des héritiers de Windir.

Groupe norvégien fondé en 2009 avec notamment un ex-Manegarm, le groupe attendra l’année suivante pour sortir Trollmarsj, premier album qui comme son nom l’indique, parle essentiellement de légendes locales avec ces charmantes créatures. Et si le propos peut paraître léger, la musique du groupe l’est beaucoup moins. Huit ans plus tard, ce Dovrefall propose quelque chose d’encore plus sombre tout en sachant rester mélodique.

Les compositions sont assez typiques pour le style. Par exemple, l’ouverture avec « Styggedommen Vaakner » se fait avec une alliance de rapidité et de mélodies de guitare assez entraînantes malgré leur côté « parpaing ». Et si le tout se révèle un brin déjà-entendu, c’est terriblement catchy, même avec le registre death du vocaliste, apportant là une certaine touche de nouveauté au style. La suite est du même tonneau (de bière), les morceaux se basant sur des riffs puissants, souvent virtuoses (même si certains solos sont un peu foireux comme sur « Hat ») allant presque chercher du côté du power metal tout en conservant ce côté bourru grâce à cette puissante (et parfois très profonde) voix (meilleur exemple sur « Svinslaktervisa »).

Malgré quelques nuances apportées ça et là par des arpèges ou par un synthé renforçant l’atmosphère épico-nordique, Dovrefall est un album un peu fatigant sur la longueur, la faute à son aspect compact avec des basses qui dominent l’ensemble. Un choix de production pas rédhibitoire pour autant, cet album nous faisant renouer avec le folk/black metal norvégien de tradition.

  1. Styggedommen Vaakner
  2. Hat
  3. Frosttbit
  4. Murua Vél
  5. Svinslaktervisa
  6. Troens Skarpe Klor
  7. Fjellfest
  8. Vindstille
  9. Heks Og Djevel

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *