The Great Sabatini – Goodbye Audio

Pas de commentaires      252
Style: noise rock/sludgeAnnee de sortie: 2018Label: Autoproduction

Quatre ans après Dog Years, le quartet québécois The Great Sabatini fait son retour, en autoproduction cette fois. Le groupe montréalais montre ici une nouvelle fois au travers ce nouvel album son amour immodéré pour les années 90, principalement du côté noise de la force.

« Still Life With Maggots » ne va pas y aller par quatre chemins pour nous en convaincre, à peine deux minutes au compteur pour ce titre basé sur un gros groove tandis que le vocaliste se montre ultra véhément. Bizarrement, c’est « Dog Years », titre de leur album précédent, qui prend la suite sur une vitesse plus réduite mais avec un pouvoir encore plus écrasant, notamment grâce à la voix partant cette fois dans des contrées plus rocailleuses.

Un début d’album telle une joute entre Unsane et Melvins qui se voit ensuite renouvelé, d’abord par le très étonnant « Strip Mall Or: The Pursuit Of Crappiness 1-4 »: on y passe d’une intro joyeuse avec chorale de gamins à une pesanteur sludge pour finalement accélérer dans un énorme fracas. « You’re Gonna Die (Unsatisfied) » part ensuite dans un excellent mélange de sludge (avec les guitares les plus lourdes qu’ils ont en rayon) et de scansions possédées, le tout réuni par un enrobage plus mélodique qui fonctionne totalement.

« Tax Season In Dreamland » joue à nouveau sur l’ambivalence, attaquant de manière tendue avant de se calmer dans sa seconde partie pas très loin du post-rock cette fois. Une accalmie qui va se poursuivre sur le singulier « Brute Cortege », débutant de manière planante avec chant clair au diapason pour ensuite un peu muscler ses riffs de façon hypnotique dans un esprit post-metal tout aussi maîtrisé. « Hand Of Unmaking » termine ensuite cet album par quatorze minutes de méandres imprévisibles entre noise, sludge, expérimentations et moments de pureté avec apparition de violons et guitare acoustique.

Goodbye Audio est un album très varié, The Great Sabatini livrant un cocktail très personnel de noise/sludge et d’influences diverses à côté. Une mine d’idées pour un résultat fort appréciable qui devrait convaincre les amateurs de ces styles. Jeu, set et match.

  1. Still Life With Maggots
  2. Dog Years
  3. Strip Mall Or: The Pursuit Of Crappiness 1-4
  4. You’re Gonna Die (Unsatisfied)
  5. Tax Season In Dreamland
  6. Brute Cortege
  7. Hand Of Unmaking

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *