Sylvaine – Atoms Aligned, Coming Undone

Pas de commentaires      422
Style: post-rock/shoegaze/black metalAnnee de sortie: 2018Label: Season Of Mist

Sylvaine est une multi-instrumentiste norvégienne aussi connue sous le nom de Kathrine Shepard. Atoms Aligned, Coming Undone est son troisième album, faisant suite à Silent Chamber, Noise Heart (2014) et Wistful (2016). La jeune femme n’est ici pas seule aux manettes puisque l’on trouve aussi crédité Stephen Shepard (vraisemblablement de sa famille) et un certain Neige. Ce dernier contribue donc à donner à cet album une touche Alcest très reconnaissable dès l’ouverture de l’album.

Le morceau-titre contient en effet le même genre d’atmosphère envoûtante, entre brouillard shoegaze et post-rock plus éthéré. Une jolie introduction menée par le timbre cristallin de la musicienne, une douceur que l’on va retrouver également au début de « Mørklagt » avant que les choses ne s’enveniment soudain dans un black metal glacial. Vous l’aurez compris, nous sommes ici à nouveau dans cette jeune et tendance mouvance post-black ou blackgaze. Pourtant Sylvaine y apporte sa touche personnelle, des émotions délicates aux contrastes tempétueux fort bien amenés.

« Abeyance » poursuit de manière plus évidente, porté par des mélodies issues du post-rock et un chant plutôt aérien, typiquement nordique et plein de sensibilité (avec un court passage énervé au milieu quand même). Même effet pour « Worlds Collide » qui se voit uniquement mené par des vocalises angéliques provoquant une irrésistible hypnose. « Severance » va ensuite s’orienter davantage vers un black metal assez raw, certes toujours mélodique (grâce à des atours très prenants, qu’ils soient vocaux ou musicaux), pour un surprenant entre-deux. Enfin « L’Appel du Vide » termine cet album par une ambiance posée mais gagnant peu à peu en puissance, encore une fois très jolie mais à la fin un peu trop prématurée.

Telle une rencontre entre Alcest et Myrkur, Sylvaine vient nous gratifie d’un album tout en finesse, idéal pour les séances d’immersion dans des contrées glaciales. En dépit d’un léger manque de surprise et de passages nerveux qui auraient mérité d’être un peu plus exploités, Atoms Aligned, Coming Undone (à la superbe cover réalisée par le duo parisien Fortifem) contient assez d’émotions pour vous immerger dans son univers enNeigé.

  1. Atoms Aligned, Coming Undone
  2. Mørklagt
  3. Abeyance
  4. Worlds Collide
  5. Severance
  6. L’appel du Vide

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *