The Flaying – Angry, Undead

1 Commentaire      12 152
Style: death metal techniqueAnnee de sortie: 2019Label: PRC Music

En terme de death metal, Québec s’affirme depuis de longues années comme sa capitale mondiale ! De Cryptopsy à Gorguts en passant par Augury ou Blinded By Faith, nombreux sont les groupes qui ont mis cette région sur la carte du death metal. Formé en 2010, The Flaying débarque avec un second album après Unhope, sorti en 2014. Angry, Undead s’oriente vers un death aussi technique que groovy, situé à mi-chemin entre d’autres groupes de leur coin, à savoir Beyond Creation, Neuraxis, Kataklysm et autres Insurrection.

Basant ses lyrics sur des thématiques diverses comme la folie, le chaos social et autres joyeusetés existentielles, The Flaying distille donc un death metal massif et virtuose où chaque musicien se montre particulièrement à son aise. Le guitariste parcoure ainsi la totalité du manche de son instrument, de cavalcades (avec quelques soli bien sentis) en parties dissonantes, bien suppléé par le bassiste (lui aussi très technique, comme pendant le très court « Egocentric Predicament ») n’hésitant pas à prendre quelques libertés. Derrière eux le batteur est dévastateur, blastant la plupart du temps mais modulant lui aussi ses partitions. Enfin, c’est un monstrueux vocaliste qui les accompagne (parfois en français), aux growls bien gras, peu variés mais contribuant à l’effet écrasant de l’ensemble.

Chaque titre passant, on ne peut s’incliner devant l’intensité dégagée par The Flaying, impressionnant de poids, de brutalité et de virtuosité sans verser dans le trop démonstratif. Alors certes, c’est étourdissant et cela pourra sonner très compact au premier abord mais le groupe sait y faire pour rester digeste, notamment en injectant quelques mélodies permettant de reprendre un peu sa respiration (notamment pendant la conclusion « Angry, Undead », où une certaine sensibilité pointe le bout de son nez). Bref, un sacré carnage chaudement recommandé aux amateurs de death technique québécois, de Suffocation ou encore d’Aborted.

  1. Ouverture écarlate (The Very Art Of Flaying)
  2. Disloqué
  3. Place du Parvis
  4. Genuflect
  5. Egocentric Predicament
  6. Elegy Of Emptyness
  7. La Valse Du Scorpion
  8. Angry, Unleashed
  9. Angry, Undead

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. RBD says:

    Parcouru trop rapidement il y a quelque temps dans une flopée de sorties à venir, j’y suis revenu avec cette chronique malgré une pochette peu engageante.
    … »sans verser dans le trop démonstratif ». Tout est là, à rebours de certains de leurs compatriotes de la Belle Province. Eux ont conservé le souci d’une certaine efficacité, dans le groove en l’occurrence, et c’est très bien. Encore une découverte dans le genre par Eklektik, merci !

Répondre à RBD Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *