Step In Fluid – Back in Business

Pas de commentaires      308
Style: funk metal instrumentalAnnee de sortie: 2019Label: Klonosphère

Cool de retrouver ce groupe, side project de membres de groupes français (Klone, Trepalium) qui ont sorti un album en 2011 puis plus rien jusqu’à aujourd’hui. Cool parce que ce qu’il joue est à la fois rare et tout à fait le genre de musique que j’apprécie, alliance de gros son de guitare et de groove funk/jazz.

Le groupe réapparaît de nulle part de façon improbable après une si longue pause et continue dans la lancée de ce premier album que j’avais déjà trouvé excellent à l’époque et qui tournait régulièrement depuis. Sur ce nouvel album, Step In Fluid est toujours une formation rock instrumentale, avec 2 guitares au gros son de disto, balançant de gros riffs dans les basses, et gimmicks funky typiques avec wah wah ou flanger. L’esprit est toujours d’inspiration funk et jazz fusion, et c’est même d’autant plus le cas qu’un 5ème membre fait maintenant partie du groupe, un claviériste qui pousse encore un peu plus l’influence Herbie Hancock avec des sonorités 70s, et parfois franchement 80s, bordeline kitsch, « The Funk Bot Dance » par exemple a un petit coté Carpenter Brut/Perturbator au niveau sonorités synthwave.

Ce nouvel album propose une collection de morceaux variés et intelligemment composés, l’absence de voix ne se fait jamais sentir et d’ailleurs un chanteur aurait bien du mal à se poser sur cette musique. C’est impeccable niveau groove, débordant sur des territoires plus jazz avec « The Stranger », mais sans oublie le sens du riff puissant qui les intègre totalement dans la scène metal et les fera forcément plus toucher les fans de gros son que de FIP ou TSF Jazz que cette puissance risquerait de brusquer. Juste un reproche, on arrive définitivement trop vite à la fin de ce court album de 30 minutes seulement.

Pour finir, je pensais juste caser quelques groupes qui il me semble pourront plaire aux amateurs de Step In Fluid et vice versa, il y a tellement peu de groupes s’essayant à ces styles de musique que cette chronique ce doit de tacher d’en faire découvrir d’autres. Déjà je voudrais mentionner le groupe français 1980 qui s’amusait à mélanger Meshuggah avec du jazz/fusion sur leur unique album sorti en 2007, cet album est excellent, pourquoi n’ont-il pas persévéré bon sang?
Le groupe qui me semble le plus proche de Step In Fluid musicalement, les allemands de Panzerballet et leur mélange tout azimuts, mais seulement sur certains morceaux car ils partent vraiment dans tous les sens, ce qui souvent rend leurs albums inégaux, avec de très bons morceaux et d’autres dispensables.
Nova Collective ensuite, side project d’un gratteux de Haken et du bassiste de Between the Buried and Me dont l’unique album pour l’instant est sorti il y a 2 ans et conjugue peut-être de la meilleure manière qui soit le son metal et le jazz fusion, dans une optique plus complexe que Step In Fluid et sans le funk à la cool limite easy listening de ces derniers.
Si on cherche un peu plus loin vers les 90s, on trouvera un peu de ce son dans le side project instrumental de Dream Theater, Liquid Tension Experiment, mais également chez Mats & Morgan ou Ozric Tentacles qui chacun dans leur genre ont touché à des styles très variés.

Tant que je suis sur ma lancée, je vais citer 2 morceaux instrumentaux de 2 groupes metal moderne qui chacun s’est essayé sur un morceau à un mélange de metal et de jazz/fusion, dans les 2 cas pondant une pure merveille : « The Rutherford Experiement  » de Candiria et « Touching the Absolute » de Textures.

jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaires sur le forum :

Commencez la discussion sur notre forum: